Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Brive : un cas de tuberculose au lycée d'Arsonval, 70 personnes dépistées en prévention

mercredi 16 mai 2018 à 17:57 Par Justine Dincher, France Bleu Limousin et France Bleu

Après la découverte d'un cas de tuberculose chez une élève du lycée d'Arsonval de Brive, environ 70 personnes, élèves et professeurs, doivent être dépistées par précaution. La victime a été hospitalisée et traitée.

Un docteur examine une femme. (image d'illustration)
Un docteur examine une femme. (image d'illustration) © Maxppp - Jean-François Frey

Brive-la-Gaillarde, France

Une jeune fille scolarisée en seconde au lycée d'Arsonval de Brive (Corrèze) a contracté la tuberculose, une maladie contagieuse qui se transmet par voie aérienne (toux, postillon, éternuement, etc.). Une partie des camarades de la victime, ainsi que quelques un de ses professeurs, doivent être examinés par précaution. Un groupe de 70 personnes, les plus proches de la jeune fille, ceux qui ont été en contact avec elle pendant au moins huit heures ces dernières semaines, a été identifié. Les parents d'élèves ont été réunis mercredi 9 mai au lycée, pour être informés des modalités du dépistage et des symptômes de la tuberculose. 

Examen médical pour les proches

Ce dépistage ciblé a débuté lundi 14 mai. Il consiste en une radio des poumons afin de vérifier qu'il n'y ait pas de tâches et une prise de sang, avant une consultation chez un médecin. La procédure se déroule en lien avec le centre hospitalier de Brive et l'agence régionale de santé. Après trois jours de dépistage, la moitié du public ciblé a déjà été pris en charge. L'élève contaminée a été hospitalisée et traitée à l'hôpital de Brive.