Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Bronchiolite : les kinés de Poitiers soignent les bébés pendant l'hiver

jeudi 10 janvier 2019 à 6:06 Par Jules Brelaz, France Bleu Poitou

L'épidémie de bronchiolite qui touche toute la France affecte un nourrisson sur trois. Dans la Vienne, à Poitiers, les kinésithérapeutes organisent des permanences pour soulager les nourrissons ayant des difficultés respiratoires.

Une séance de kinésithérapie respiratoire
Une séance de kinésithérapie respiratoire © Maxppp -

Poitiers, France

Un bébé qui siffle en respirant, le nez bouché et l’appétit en berne, ce sont quelques uns des signes avant-coureurs d'une bronchiolite. L'infection respiratoire d'origine virale a atteint cet hiver un stade épidémique sur l'ensemble du territoire et poussé les kinésithérapeutes à organiser des gardes  comme à Poitiers.

"On est un peu débordés, aujourd'hui dimanche comme hier, j'ai une vingtaine de patients et il y a des jours où c'est pire", explique Morgane Doré, masseuse-kinésithérapeute.

Pour trouver en urgence un kinésithérapeute durant les fêtes, les weekends et les jours fériés, vous pouvez vous rendre sur le site dédié et composer le 0 820 825 600.

Des gestes impressionnants pour certains parents

La bronchiolite est un rhume qui dégénère. "Ça part du nez et ça descend ensuite dans les bronches" résume Morgane Doré. Pour aider les bébés à respirer, les kinésithérapeutes font pression sur la poitrine afin de faire remonter l'air. 

"Plus le bébé est petit, plus ça peut être impressionnant pour les parents quand c'est la première fois mais ça ne fait pas mal. On place nos deux mains sur le corps du bébé, une sur le thorax et l'autre sur l'abdomen et on effectue une pression afin de vider l'air qu'il y a dans les poumons et aider les sécrétions à remonter pour sortir."

Mère de Mia, un bébé de quatre mois atteint de bronchiolite, Mathilde n'était pas vraiment rassurée à la première séance. "Ça fait un petit peu peur et en plus de les entendre crier... Mais au final, quand on voit qu'ils arrivent à tousser et cracher leurs glaires, il suffit de laisser les professionnels de santé faire leur travail, nos bébés sont entre de bonnes mains"