Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

"C'est horrible à vivre", à Chambray-lès-Tours, une gérante de pompes funèbres s'inquiète pour sa santé

-
Par , France Bleu Touraine

Elles aussi sont mobilisées en cette période de crise sanitaire. Certaines entreprises de pompes funèbres appellent le gouvernement à leur octroyer une meilleure protection. Pour la gérante de l'entreprise chambraisienne "Pompes Funèbres Assistance", la situation actuelle est inquiétante.

Certaines entreprises de pompes funèbres s'inquiètent de leur situation sanitaire.
Certaines entreprises de pompes funèbres s'inquiètent de leur situation sanitaire. © Maxppp - Claude Prigent

C'est un cri de colère qu'a voulu faire passer ce vendredi Florence Delaire-Flament. Gérante de l'entreprise de pompes funèbres "Pompes Funèbres Assistance", située à Chambray-lès-Tours, elle demande en urgence une meilleure protection sanitaire pour elle et ses salariés. 

"On est en première ligne. Qu'on nous donne des masques !" Florence Delaire-Flament 

Depuis le début de la crise sanitaire, et l'arrivée de l'épidémie de Covid-19 dans notre pays, l'entreprise doit évidemment poursuivre son activité, mais sans protection : "Nous sommes vraiment au contact du virus. Nous portons les corps, nous les mettons dans les cercueils. Mais nous n'avons pas de masque. Je trouve ça pitoyable de ne pas être reconnu !", s'insurge la gérante chambraisienne. 

"Nous sommes aux premières loges", Florence Delaire-Flament, gérante d'une entreprise de pompes funèbres à Chambray-lès-Tours.

"C'est horrible à vivre. Je dors très mal en ce moment." Florence Delaire-Flament

Elle cite un exemple datant de cette semaine : "Jeudi, je suis allée dans une maison de retraite. Le directeur de l'établissement m'avait prévenu qu'une personne était morte du Covid-19. Nous avons fait la mise en bière, nous avons porté le corps... Mais nous n'avons aucune protection car nous sommes en bout de chaine. On veut continuer à travailler, mais on demande simplement de pouvoir le faire avec le matériel nécessaire pour ne pas transmettre le virus à ceux qu'on aime !

"On a le droit d'être reconnu pour le travail qu'on fait !" Florence Delaire-Flament, gérante d'une entreprise de pompes funèbres à Chambray-lès-Tours.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu