Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

"C'est la course aux profits", le bras de fer des dentistes azuréens contre les centres dentaires bas-coûts

-
Par , France Bleu Azur

Le président du syndicat des dentistes azuréens saisi la ministre de la Ssanté au sujet des centres bas-coûts qui ouvrent dans les Alpes-Maritimes. Il lui demande de légiférer et dénonce des pratiques dangereuses pour les patients.

Alexandre Nairi, président du syndicat des dentistes du 06
Alexandre Nairi, président du syndicat des dentistes du 06 © Radio France - Fabien Fourel

Alpes-Maritimes, France

Les dentistes ont la dent dure contre les centres dentaires bas-coûts ! Le président du syndicat de l'ordre des dentistes des Alpes-Maritimes vient d'écrire à la ministre de la Santé Agnès Buzin pour lui demander de légiférer contre ces centres qui se multiplient dans le département. Ils proposent des tarifs moins onéreux et font concurrence directe aux praticiens traditionnels. Mais le problème n'est pas là pour Alexandre Nairi, président du syndicat des dentistes dans les Alpes-Maritimes. 

"Moi j'ai assisté à des formations de praticiens qui vont travailler dans ces centres, c'est la course aux profits. Ce qui est dit "une couronne on ne gagne pas d'argent, au bout de trois on en gagne".  Alexandre Nairi. 

La ministre de la santé a reçu le courrier et doit se prononcer rapidement selon le syndicat. Les dentistes espèrent une modification de la loi et proposent de recentrer les financements sur les centres dentaires autour des zones rurales où l'on manque de praticiens.