Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Crainte d'une pénurie de surblouses au CHU de Nancy: la CFDT lance un appel aux dons

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Les stocks de surblouses au CHU de Nancy risquent de ne pas tenir la fin de la semaine prochaine. Alors que la direction du CHRU cherche des alternatives, auprès de fabricants d'emballages plastiques, la CFDT lance un appel aux dons "aux industriels, aux magasins et aux inventeurs."

Le CHU de Nancy.
Le CHU de Nancy. © Radio France - Isabelle Baudriller

Avec l'épidémie, c'est un fait, les stocks de surblouses s'amenuisent au CHU de Nancy. "Les stocks actuels du CHRU de Nancy permettront d'équiper les professionnels jusqu'en début de semaine", indique la direction. "A l'hôpital, on consomme 10.000 surblouses par jour. Les stocks sont plus que tendus, ils sont en train de s'appauvrir énormément", confirme Ophélie Opfermann, infirmière et responsable CFDT au CHU de Nancy.

10 000 surblouses par jour

De son initiative, la secrétaire adjointe de la CFDT du CHU de Nancy lance donc un appel aux dons. "C'est un SOS, un cri d'alarme, aux industriels, aux magasins, aux gens qui font preuve d'idées ingénieuses, aux inventeurs : on a besoin de votre aide", interpelle Ophélie Opfermann. 

On tient bon, mais on est sur le fil du rasoir. Il faut pas qu'on fasse flamber l'épidémie par manque de moyen.

Pour ceux qui sont en capacité de fournir ces protections, la responsable CFDT suggère qu'ils se rapprochent de la direction du CHU de Nancy. "Toutes les personnes qui pourraient être en possession de blouses de travail ou que sais-je, il faut qu'ils se rapprochent de la direction pour voir quel serait le cahier des charges de ce qu'on a besoin, en terme d'hygiène, en terme de modèles."

Un fabricant de sacs plastiques mobilisé

Des solutions alternatives sont identifiées et "en cours de validation par l'équipe opérationnelle d'hygiène de l'établissement", assure de son côté la direction. "Par exemple, les vestes en bloc pourraient être portées à l'envers, avec un tablier. Les casaques de bloc à usage unique pourraient être utilisées dans les services et ensuite faire l'objet d'un lavage à la blanchisserie." La direction s'est également rapprochée du fabricant Schweitzer, basé à Ludres en Meurthe-et-Moselle et spécialisé dans les emballages plastiques. La société a conçu un prototype de blouse, et en attendant qu'elle lance sa production, le CHRU envisage d'en confectionner à partir de sac poubelles.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess