Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Journée internationale des droits des femmes, le 8 mars

"Ça m'a gâché dix ans de ma vie" : cette Bretonne alerte sur les effets secondaires des implants Essure

Une association de femmes ayant eu recours aux implants contraceptifs Essure alerte sur leurs effets secondaires, à l'occasion de la journée internationale des droits des femmes. À Saint-Brieuc (Côtes d'Armor), Isabelle Ellis a connu une période en fauteuil roulant à cause de son implant.

Les portraits en noir et blanc des femmes victimes de l'implant ont été compilés dans des montages diffusés sur les réseaux sociaux.
Les portraits en noir et blanc des femmes victimes de l'implant ont été compilés dans des montages diffusés sur les réseaux sociaux. - Association DMI

À l'occasion de la journée internationale des droits des femmes, une campagne de sensibilisation aux dommages produits par les implants contraceptifs Essure est lancée lundi 8 mars sur les réseaux sociaux avec le mot dièse "#BalanceTesEssure". L'association des victimes de dispositifs médicaux implantables a rassemblé les portraits de celles qui ont souffert des effets secondaires de ces implants. 

Retiré de la vente en France en 2017

Des milliers de femmes bretonnes sont concernées. Ces implants Essure, qui ne sont plus commercialisés en France depuis 2017, permettent une stérilisation définitive. À Saint-Brieuc (Côtes d'Armor), Isabelle Ellis a finalement retiré le micro-ressort en metal qui a lui a causé de fortes douleurs pendant dix ans. 

L'association espère créer le buzz autour de cette campagne "Balance ton Essure".
L'association espère créer le buzz autour de cette campagne "Balance ton Essure". - Association DMI

"Ça m'a gâché dix ans de ma vie, entre 38 et 48 ans, dont cinq ans en fauteuil roulant, explique cette infirmière reconvertie en thérapeute pour enfants. Il m'a fallu deux ans pour commencer à récupérer." Si elle peut de nouveau marcher, son périmètre ne dépasse pas le kilomètre, contre 50 mètres au plus fort des effets secondaires.

Des troubles neurologiques et des douleurs musculaires 

Ces effets secondaires peuvent être d'importantes douleurs articulaires et musculaires, des règles très abondantes. "C'est surtout une transformation sur le plan neurologique avec des troubles de la mémoire et de la concentration", ajoute Isabelle Ellis, qui se souvient d'une "immense fatigue, le sentiment d'être dans le corps d'une dame de 90 ans".

Une étude menée à Lyon en décembre dernier a démontré la présence d'étain dans ces implants, ce qui pourrait expliquer les complications qu'ils engendrent. "On a démontré que les tissus des trompes étaient envahis de nano-particules de métal qui passent dans le sang et sont déposées soit dans les muscles, soit dans le cerveau", analyse la Briochine de 53 ans.

Certaines ignorent encore les effets secondaires

Le but de la campagne "Balance ton Essure" est de sensibiliser le grand public mais surtout les femmes porteuses de ces implants, qui parfois ignorent la cause de leurs douleurs. "Aujourd'hui, on a énormément de femmes qui nous disent "je n'en avais jamais entendu parler, c'est complètement moi, c'est catastrophique et mon médecin ne me croit pas, il dit que c'est la ménopause !"" 

Depuis 2002, 240 000 femmes en France ont eu recours à un implant Essure selon Isabelle Ellis, soit plus de la moitié des ventes mondiales. L'association demande la reconnaissance du statut de victime pour les femmes ayant eu recours à ces implants ainsi qu'une aide financière pour réaliser une étude à plus grande échelle. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess