Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Calais : 550 doses d'AstraZeneca non pourvues entraînent la fermeture anticipée du centre de vaccination

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

En raison de la méfiance ces derniers jours envers le vaccin Astra Zeneca, près de 500 doses de ce vaccin n'ont pas trouvé preneurs ce samedi après-midi à Calais. Le centre de vaccination situé au Forum Gambetta a donc dû fermer plus tôt.

Les 550 doses non administrées vont être utilisés la semaine prochaine au Forum Gambetta
Les 550 doses non administrées vont être utilisés la semaine prochaine au Forum Gambetta © Maxppp - GEORGI LICOVSKI

Une journée de vaccination en demi-teinte au Forum Gambetta de Calais ce samedi. Si ce matin les 560 doses du vaccin Pfizer ont trouvé preneur, ça n'a pas été le cas pour les 750 doses du vaccin AstraZeneca disponibles cet après-midi.

Seuls 300 rendez-vous avaient été pris cette semaine pour ce vaccin et 200 ont finalement eu lieu aujourd'hui à Calais. Avec près de 550 doses sur les bras, le centre de vaccination calaisien a donc fermé plus tôt. Ces doses seront administrées la semaine prochaine, le centre de vaccination étant fermé ce dimanche et lundi. 

Mauvaise publicité

Une désaffection qui s'explique selon la maire de Calais Natacha Bouchart par la mauvaise publicité faite ces dernières semaines au vaccin AstraZeneca. Il a été suspendu quelques jours dans plusieurs pays européens, dont la France, après des doutes sur ses effets secondaires. La vaccination a ensuite repris, après l'avis de l'Agence européenne des médicaments qui a estimé que ce vaccin était "sûr et efficace". Plusieurs cas de thromboses (problème sanguin) ont été détectés après l'injection, en France comme au Royaume-Uni et certaines personnes sont décédées. L'Agence du médicament (ANSM) a confirmé fin mars l'existence d'un risque "très rare" de thrombose, tout en soulignant que la balance bénéfice/risque restait "favorable". "Ce vaccin n'est pas dangereux", souligne donc Natacha Bouchart. "Ne craignez rien, venez vous faire vacciner", ajoute-t-elle.

A Calais, le nombre de doses disponibles pour ce week-end était de 1250 doses contre près de 3000 la semaine dernière.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess