Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Cambrésis : un cycliste en arrêt cardiaque sauvé grâce à une appli smartphone

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

L'application "Sauv Life", utilisée par le Samu du Nord, a permis aux amis du cycliste de géolocaliser le défibrillateur le plus proche. L'homme a été réanimé avant même l'arrivée des secours.

L'application a déjà été téléchargée par 55 000 personnes en France.
L'application a déjà été téléchargée par 55 000 personnes en France. © Maxppp - Marc Ollivier PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

Cambrai, France

Quand un téléphone permet de sauver des vies ! Ce dimanche matin, vers 9h, dans le Cambrésis (Nord), un cycliste fait un arrêt cardiaque. En attendant que les secours arrivent, le Samu déclenche l'application Sauv Life.

En quelques secondes, le téléphone géolocalise le défibrillateur le plus proche, à la mairie de Saint Souplet. Les amis du cycliste courent pour le récupérer. Rapidement, ils réalisent des chocs électriques, ce qui permet de relancer le cœur du cycliste, avant même l'arrivée des secours.

L'interview de Lionel Lamhaut, président de Sauv Life

L'application permet également de prévenir les citoyens volontaires situés à proximité de l'accident pour leur demander d'intervenir, sur conseils du Samu, en leur envoyant une alerte sur leur téléphone. Télécharger l'application ne nécessite pas d'être formé aux premiers secours.

50.000 morts par arrêt cardiaque chaque année

Sauv Life est utilisée par plusieurs Samu de France depuis six mois, et le Nord est la première région à l'avoir testé. Depuis le 15 mars, "l'application a été déclenchée plus de 80 fois et compte 24 citoyens héros qui ont pratiqué des gestes de survie sur instructions du Samu" selon l'association Sauv Life.

Elle rappelle que 50.000 personnes décèdent chaque année d'un arrêt cardiaque. "Les secours mettent en moyenne 13 minutes à arriver, le taux de survie n'est que de 5%, d'où l'importance d'une application comme Sauv Life qui permet de gagner du temps", explique Lionel Lamhaut, médecin urgentiste et président de l'association.

Les secouristes encouragent tout le monde à installer cette application sur son téléphone, pour l'instant 55.000 personnes l'ont téléchargée.

Choix de la station

France Bleu