Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Campagne contre la grippe: l'Ordre des médecins de la Somme contre la vaccination en pharmacie

-
Par , France Bleu Picardie

La campagne de vaccination contre la grippe débute demain. Tous les pharmaciens formés peuvent maintenant vacciner les patients. Un an après un premier test dans quatre régions, dont les Hauts-de-France, la mesure est appliquée au niveau national. Une mesure à laquelle s'oppose l'Ordre des médecins.

Début de la campagne de vaccination contre la grippe ce mardi 15 octobre
Début de la campagne de vaccination contre la grippe ce mardi 15 octobre © Radio France - Claudie Hamon

Amiens, France

La campagne de vaccination contre la grippe démarre ce mardi 15 octobre, jusqu'au 31 janvier prochain. Tous les pharmaciens formés de la région peuvent maintenant vacciner les patients qui le souhaitent. L'an dernier, déjà, les Hauts-de-France faisaient partie des quatre régions à tester ce dispositif.

Un premier test concluant puisque près de 110 000 injections ont été réalisées en officine. Parmi ces patients plus de 30 000 primo vaccinants. Un succès qui ne suffit pas à convaincre Henri Foulques, le président du conseil de l'Ordre des médecins de la Somme opposé à la mesure.  Il estime que la vaccination n'est pas une simple piqûre, elle doit être réalisée uniquement par un médecin, un infirmier ou une sage-femme.  

Dr. Henri Foulques président du conseil de l'Ordre des médecins de la Somme

Du côté des patients les avis sont partagés. Si certains y sont favorables pour une question pratique, d'autres préfèrent continuer à consulter leur médecin traitant. 

Les avis sont partagés chez les patients amiénois

La vaccination est fortement conseillée aux personnes dites "à risque": les personnes âgées de 65 ans, celles atteintes d'Affection Longue Durée, les femmes enceintes ainsi que les enfants en bas âge. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu