Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Campagne de vaccination : les plus de 75 ans pas tous très à l'aise avec la prise de rendez-vous en ligne

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

A partir de ce jeudi, les plus de 75 ans hors Ehpads vont pouvoir prendre rendez-vous sur trois plateformes en ligne pour pouvoir se faire vacciner dès la semaine prochaine. Mais tous ne sont pas très à l'aise avec internet.

A partir de ce jeudi, les plus de 75 ans hors Ehpads pourront se faire vacciner en prenant rendez-vous en ligne. Mais tous ne sont pas très à l'aise avec ces plateformes.
A partir de ce jeudi, les plus de 75 ans hors Ehpads pourront se faire vacciner en prenant rendez-vous en ligne. Mais tous ne sont pas très à l'aise avec ces plateformes. © Maxppp - Arnaud Journois

Doctolib, Maiia, Keldoc, ce n'est pas une formule magique pour jeter un mauvais sort mais bel et bien les trois plateformes de prise de rendez-vous en ligne sur lesquelles les Normands pourront s'inscrire, à partir de ce jeudi, pour pouvoir se faire vacciner.

"Réticence à l'informatique"

Les plus de 75 ans sont donc invités à prendre rendez-vous sur ces plateformes en ligne pour se faire vacciner dès le début de la semaine prochaine. "Je connais Doctlolib oui, mais personnellement je n'ai jamais utilisé. J'attends de voir ce que je vais faire. J'attends un peu de voir les choses sinon je demanderai à mes amis ou à mes enfants de m'aider à prendre le rendez-vous", raconte Véronique, 77 ans à France Bleu Normandie.

Elle demandera de l'aide à sa famille en dernier recours mais elle préfère ne s'inscrire sur aucun site. "Je suis très réticente à tout ce qui est informatique. Je crois que c'est facile quand même ces plateformes. Mais ça m'ennuie. Moi j'ai toujours eu contact avec quelqu'un. Je préfère les contacts personnels avec les personnes pour se faire soigner. On ne passe pas par Doctolib", poursuit-elle.

La septuagénaire compte, cependant, se faire vacciner. "C'est nécessaire pour arrêter la pandémie que tout le monde se vaccine. Je vais prendre rendez-vous, je ne sais pas encore comment", conclut-elle. De son côté, Christiane, elle est habituée de la prise de rendez-vous en ligne. "J'ai un compte sur Doctolib, je vais me laisser guider, soit par le site santé.fr, soit par doctolib, c'est très simple". Il sera possible néanmoins de prendre rendez-vous par téléphone. Le gouvernement doit annoncer le numéro sur lequel appelé ce mercredi soir.

De l'aide pour les plus de 75 ans dans les petites communes

"Dans les mairies, on a un PC, un poste. Il y a un agent qui peut accompagner évidemment donc il n'y a pas de soucis là-dessus. Et si des gens ont des difficultés, par téléphone ils pourront aussi nous joindre", explique à France Bleu Normandie, le maire de Rives-en-Seine, Bastien Coriton. "Il y a aussi la maison de services au public qui est sur le territoire de la commune, il y a aussi la possibilité d'avoir un accompagnement dans les démarches administratives."

L'objectif c'est de faire en sorte que tous ceux qui veulent se faire vacciner puissent prendre rendez-vous le plus rapidement possible

Pour le maire de la ville, la demande pour se faire vacciner est bien présente. "On a vraiment un panel d'outils. Il va falloir que l'on re communique dessus pour que les gens aient à l'esprit les endroits où ils peuvent se faire accompagner. L'objectif c'est de faire en sorte que tous ceux qui veulent se faire vacciner puissent prendre rendez-vous le plus rapidement possible", précise Bastien Coriton.

"De mon côté, j'ai aussi écrit au préfet pour lui signaler que pour les personnes de plus de 75 ans qui seraient opportun d'avoir un centre de vaccination au plus près de la population. Je lui ai précisé que notre salle des fêtes et évidemment du personnel communal peuvent être mobilisés sur le sujet", conclut le maire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess