Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Cancer colorectal : une pénurie des tests de dépistage dans plusieurs régions

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Plusieurs régions de France sont confrontées à une pénurie de tests de dépistage du cancer colorectal, annonce franceinfo ce jeudi. L'appel d'offres lancé en 2018 par l'Assurance Maladie pour désigner le fournisseur de ces tests est contesté devant le Conseil d'Etat, provoquant un manque de tests.

Cancer colorectal : vers une pénurie des tests de dépistage ?
Cancer colorectal : vers une pénurie des tests de dépistage ? © Maxppp - Thierry GACHON

Une pénurie de tests de dépistage du cancer colorectal sévit dans plusieurs région, affirme sur franceinfo le professeur Thierry Ponchon, président du centre régional de dépistage des cancers en Auvergne-Rhône-Alpes. Elle s'étend de l'Auvergne-Rhône-Alpes, à l'Ile-de-France, en passant par la région Provence-Alpes-Côte d'Azur et les Pays de la Loire. 

"Nous ne pouvons plus fournir les médecins"

"Nous n'avons plus de tests au niveau de la structure régionale, donc on ne peut plus fournir les médecins généralistes" affirme sur franceinfo le président du centre régional de dépistage des cancers en Auvergne-Rhône-Alpes. "Du coup, depuis maintenant deux ou trois mois, dans chaque structure régionale, _nous avons arrêté d'inviter les personnes à aller voir leur médecin pour demander un test qui n'existe pas_. C'est triste", ajoute le Pr Ponchon.

L'appel d'offre contesté devant le Conseil d'Etat

L'appel d'offre lancé en 2018 par l'Assurance Maladie pour désigner le fournisseur de nouveaux tests de dépistage est contesté par plusieurs candidats, qui ont porté l'affaire jusqu'au Conseil d'Etat, entamant une procédure judiciaire qui pourrait durer plusieurs mois. 

L'Assurance maladie assure qu'en attendant, elle va tenter de répartir les stocks de tests restants vers les régions où ils manquent.                      

Le retard de diagnostic peut être mortel 

Ce kit de dépistage est proposé tous les deux ans aux Français âgés de 50 à 74 ans, soit 16 millions de personnes.  Il permet de détecter 800 nouveaux cas de cancers du côlon ou du rectum chaque mois.

Cette pénurie de kit risque de retarder le diagnostic s'alarme le professeur Thierry Ponchon : "Un certain nombre d'entre eux auront besoin d'une chirurgie" alors qu'il aurait pu l'éviter. Il ajoute que "certains, malheureusement, vont décéder du fait de ce retard de diagnostic."                      

Le cancer colorectal tue 18.000 personnes chaque année en France, ce qui en fait le deuxième cancer le plus meurtrier dans le pays.  Il peut être guéri dans neuf cas sur dix, s'il est dépisté assez tôt.                                                                                

Choix de la station

France Bleu