Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Cancer du sein : comment s'autopalper ?

mercredi 10 octobre 2018 à 18:25 Par Valentine Letesse, France Bleu Hérault

À l'occasion d'Octobre Rose, la clinique de Clémentville à Montpellier organise des ateliers pour sensibiliser le public. Comme un atelier d'autopalpation des seins pour apprendre à détecter les signes d'un cancer.

Pour se palper correctement les seins il faut poser trois doigts à plat sur la peau.
Pour se palper correctement les seins il faut poser trois doigts à plat sur la peau. © Radio France - Valentine Letesse

Montpellier, France

Savez vous correctement vous palper les seins ?  La question peut paraître cocasse, mais en ce mois d'octobre rose, elle prend tout son sens. Chaque année dans l'Hérault, un millier de cancer du seins sont détectés chez des femmes, pour cinq détectés chez les hommes. 

À Montpellier, la clinique de Clémentville, deuxième meilleure clinique libérale de France dans la prise en charge du cancer du sein d'après Le Point, propose chaque mercredi de ce mois des ateliers au sein de l'établissement. Au programme notamment, un atelier sur l'autopalpation : pour se rendre compte à quoi ressemble une tumeur et surtout comment poser ses mains sur sa poitrine pour s’ausculter convenablement.

Un faux buste en caoutchouc truffé de tumeurs

Pour apprendre à s'autopalper, les chirurgiens spécialistes du sein de la clinique utilisent un faux buste en caoutchouc. Très lourd, pour être totalement similaire aux organes humains, il faut l'attacher grâce à des velcros. Une fois équipé, ou chez vous, il est temps de se positionner devant son miroir pour s'examiner.

Le faux buste utilisé pour apprendre à s'autopalper les seins. - Radio France
Le faux buste utilisé pour apprendre à s'autopalper les seins. © Radio France - Valentine Letesse

Comment s'autopalper ?

On commence par un examen visuel. Vérifier si les deux seins sont symétriques, s'il n'y pas d'anomalie. Sur le buste, "il y a une petite rétraction du mamelon gauche" explique le Dr Jean-Louis Houpeau. Cela peut être le signe d'une tumeur, comme "la peau d'orange" à l'extérieur du même sein. La peau est granuleuse au toucher. 

Comment positionner sa main pour s'autopalper. - Radio France
Comment positionner sa main pour s'autopalper. © Radio France - Valentine Letesse

Ensuite, on passe à l'examen tactile. Pour ça, on utilise l'index, le majeur et l'annulaire que l'on pose bien à plat sur la peau. Pour contrôler le sein droit, on lève le bras droit pour tendre la chair et rendre plus facile la découverte de symptômes ou de masses. Puis on appuie, de la clavicule vers le centre du sein de façon circulaire.

"La tumeur est aussi dur qu'une balle de ping-pong !" - Une patiente

L'exercice sur le buste permet de se rendre compte à quel point une tumeur mammaire est solide et dure au toucher. Mais ce qui surprend le plus Fabienne, 48 ans, c'est comment il faut positionner sa main et à quel point il faut appuyer.

"Je me touche souvent les seins et je n'aurais pas pensé qu'il fallait appuyer autant pour découvrir une tumeur." - Fabienne, une patiente.

Attention tout de même, prévient le Dr Frédéric Trentini : l'intérêt de l'autopalpation "c'est de découvrir une boule qui a tendance à persister". Surtout, il ne faut pas paniquer si on en a une de temps en temps. C'est fréquent chez les femmes réglées. Cela marque les limites de l'exercice qui ne remplace pas une mammographie.