Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Cancer du col de l'utérus : vaccination et dépistage peuvent éradiquer la maladie

-
Par , France Bleu

Généraliser la vaccination et le dépistage pourrait permettre d'éradiquer le cancer du col de l'utérus dans la plupart des pays d'ici à 40 ans selon la revue médicale britannique "The Lancet". Le cancer du col de l'utérus est le 4e cancer le plus fréquent chez la femme dans le monde.

 Généraliser la vaccination et le dépistage pourrait permettre d'éradiquer le cancer du col de l'utérus dans la plupart des pays d'ici à la fin du siècle.
Généraliser la vaccination et le dépistage pourrait permettre d'éradiquer le cancer du col de l'utérus dans la plupart des pays d'ici à la fin du siècle. © Maxppp - Luc Nobout

Une étude médicale parue mercredi estime qu'un vaste effort de dépistage et de vaccination pourrait mettre fin au cancer du col de l'utérus avant la fin du siècle. Début février, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué que 570.000 nouveaux cas de cancer du col de l'utérus avaient été diagnostiqués dans le monde en 2018.  Environ 310.000 femmes en meurent chaque année, essentiellement dans les pays à bas ou moyens revenus, ce qui en fait le quatrième cancer le plus fréquent chez la femme. En France, la maladie tue un peu plus de 1 000 femmes par an. 

Généraliser vaccination et dépistage 

Au premier rang des mesures de prévention préconisées figure la vaccination contre le papillomavirus, un groupe de virus qui se transmettent par les rapports sexuels.  Deux d'entre eux, HPV 16 et 18, provoquent 70% des cancers et des lésions précancéreuses du col de l'utérus, selon l'OMS, qui recommande de vacciner les filles âgées de 9 à 14 ans. 

L'étude publiée mercredi se base sur l'hypothèse que plus de 80% des filles de 12 à 15 ans soient vaccinées à partir de 2020 et que 70% des femmes se soumettent à un dépistage deux fois dans leur vie.  

Le cancer du col de l'utérus pourrait être éradiqué d'ici 2060 dans les pays développés 

Si on généralise la vaccination et le dépistage, et selon des projections statistiques, le taux de cancers du col de l'utérus passerait sous la barre de 4 cas sur 100.000 femmes d'ici à 2059 pour les pays à très haut niveau de développement (comme les États-Unis ou la France).  

Cette barre serait franchie d'ici à 2069 pour les pays à haut niveau de développement (comme le Brésil ou la Chine), d'ici à 2079 pour les pays au niveau de développement moyen (Inde ou Vietnam) et d'ici à 2100 pour les pays à faible niveau de développement (Éthiopie ou Haïti).  En revanche, la barre fatidique ne pourrait pas être franchie avant la fin du siècle dans une poignée de pays, dont le Kenya ou l'Ouganda.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess