Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Cancer du sein : à Dijon, une caravane propose une parenthèse pour les patientes

-
Par , France Bleu Bourgogne, France Bleu

Ce lundi, la caravane de l’Echappée rose s’est arrêtée sur le parking de la polyclinique Drevon de Dijon en Côte d’Or. Cette caravane est transformée en salon esthétique itinérant.

A Dijon, une caravane proposait ce lundi une parenthèse pour les patientes.
A Dijon, une caravane proposait ce lundi une parenthèse pour les patientes. © Radio France - Victor Vasseur

Dijon, France

C'est un vrai cocon, comme une bulle pour les patientes. Dans la caravane garée devant la polyclinique Drevon de Dijon, on trouve deux tables de massage, des plantes, des bougies qui sentent bon et un canapé avec des petits coussins. Cette caravane participe à l'opération Octobre rose.

Latifa et Rivana, les deux socio-esthéticienne de l’Échappée rose. - Radio France
Latifa et Rivana, les deux socio-esthéticienne de l’Échappée rose. © Radio France - Victor vasseur

Alice est une mère de famille de 46 ans. Elle a passé deux heures dans la caravane : "C’était un pur moment de bien-être et de confort." Alice se soigne depuis quatre ans d'un cancer du sein : "En arrivant, j’étais émue de voir toute l’installation, de me dire que des personnes viennent pour nous aider. C’est assez unique."

A Dijon, une caravane proposait ce lundi une parenthèse pour les patientes. - Radio France
A Dijon, une caravane proposait ce lundi une parenthèse pour les patientes. © Radio France - Victor Vasseur

Alice ressort maquillée au visage et aux mains, reposée aussi. C'est Rivana, socio-esthéticienne de L'Échappée rose, qui s'est occupée d'elle : "Il y avait un besoin d’échange, donc on a pris le temps. On doit respecter un planning oui, mais surtout les besoins de chacun." Après Lille, Reims, Troyes et Nancy, la caravane est attendue en région parisienne, Chartres et Nantes dans les prochains jours.

A Dijon, une caravane proposait ce lundi une parenthèse pour les patientes. - Radio France
A Dijon, une caravane proposait ce lundi une parenthèse pour les patientes. © Radio France - Victor Vasseur

Sensibiliser à l’autopalpation

Selon l'ARS, la Côte d'Or est le département de la région ou le taux de participation aux dépistages est le plus important, avec près de 60% des femmes. 

Ce lundi, à la clinique Drevon, il y avait également des ateliers d'autopalpation, une pratique déterminante pour aider au dépistage de la maladie précise l'oncologue Alexis Lepinoy : "C’est un geste que vous pouvez faire au quotidien, ou très régulièrement chez vous en prenant votre douche."

Un buste pour comprendre l'autopalpation. - Radio France
Un buste pour comprendre l'autopalpation. © Radio France - Victor Vasseur

L'oncologue poursuit : "Ce qui doit alerter, c’est quelque chose qui va être différent. Des femmes peuvent avoir un kyste, mais un jour, il peut se modifier, ou grossir. C’est une première alerte."

Si le cancer du sein est pris à temps, il peut être guéri dans 9 cas sur 10. Entre 50 et 74 ans, une femme doit se faire diagnostiquer tous les deux ans. Cette mammographie est gratuite.

L'oncologue Alexis Lepinoy et Véronique Lorgis, l'Institut de cancérologie de Bourgogne - Radio France
L'oncologue Alexis Lepinoy et Véronique Lorgis, l'Institut de cancérologie de Bourgogne © Radio France - Victor Vasseur
Choix de la station

France Bleu