Santé – Sciences

Cancer du sein : le dépistage va devenir gratuit pour les femmes à risques

Par Samanta E. Eyoum, France Bleu mardi 29 septembre 2015 à 16:18

C'est ce mardi que la ministre a fait son annonce.
C'est ce mardi que la ministre a fait son annonce. © Maxppp

Ce mardi, la ministre de la Santé Marisol Touraine a annoncé que les femmes ayant un risque élevé ou très élevé de développer un cancer du sein pourront être remboursées à 100% par l'Assurance Maladie.

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a annoncé ce mardi à i-Télé que toutes les femmes ayant un "risque élevé" de développer un cancer du sein pourront bénéficier d'un remboursement à 100% par l'Assurance-maladie des examens de dépistage nécessaires, quel que soit leur âge.

"Toutes les femmes de 50 à 74 ans ont le droit à une mammographie prise en charge à 100% tous les deux ans" a rappelé la ministre. Elle souhaite maintenant aller plus loin, à l'occasion du début de la campagne de sensibilisation "Octobre rose" contre le cancer du sein.

"Si votre mère a eu un cancer du sein et que vous n'avez pas encore 50 ans ou que vous avez plus de 74 ans, vous pouvez avoir besoin de davantage d'examens et dans ce cas-là vous n'êtes pas remboursée à 100%, ce qui est un peu contradictoire", a-t-elle souligné.

"J'ai donc décidé qu'à partir du printemps 2016, les femmes qui ont un risque élevé ou très élevé, qui ont besoin d'un accompagnement plus personnalisé, des examens avant 50 ans, après 74 ans, ou plus fréquents entre 50 et 74 ans, que ces femmes pourront avoir leurs examens, ceux qui seront nécessaires, pris en charge à 100% par l'Assurance maladie"

-Marisol Touraine, ministre de la Santé

Selon la ministre, la priorité est de détecter les tumeurs avant qu'elles ne soient trop importantes. La prévention permet d'éviter des traitements lourds. "Sauver des vies, cela n'a pas de prix même si cela a un coût", a-t-elle conclut.

50.000 nouveaux cas par an en France

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme, avec quelque 50.000 nouveaux cas par an en France. Mme Touraine a rappelé qu'une femme sur dix était touchée au cours de sa vie. Elle précise cependant que, lorsque détecté à un stade précoce, il se guérit dans neuf cas sur dix". 

Toutes les femmes n'ont pas les mêmes risques de développer un cancer du sein. Et si ce cancer augmente avec l'âge, ce qui explique le dépistage organisé chez les femmes de 50 à 74 ans, il peut également toucher des femmes plus âgées, mais surtout plus jeunes, présentant certains facteurs de risque bien précis. 

Principalement, les femmes ayant des antécédents familiaux ou des mutations très rares de certains gènes (BRCA1 et BRCA2) qui augmentent très fortement le risque d'avoir un cancer du sein. La ministre explique que le risque est également plus élevé si la femme a déjà eu des "antécédents personnels de cancer ou de maladie du sein" ou encore si elle a subi une radiothérapie à haute dose au niveau du thorax. 

Ces femmes pourront, dès l'an prochain, bénéficier de la totale gratuité de leurs suivi.