Santé – Sciences

Cancer du sein : un magasin d’utilité publique à Belfort

Par Thierry Campredon et Emilie Pou, France Bleu Belfort-Montbéliard mercredi 30 septembre 2015 à 18:00

Octobre rose
Octobre rose © Radio France - France Info

Comme chaque année, le mois d’octobre est consacré à la communication autour du cancer du sein. L’occasion d'informer, mais aussi d’évoquer l’accompagnement psychologique et esthétique des patientes, une étape très importante dans le processus de guérison. Exemple dans un magasin à Belfort.

A l'hôpital de Belfort Montbéliard, l'unité de pathologie mammaire s'occupe des patientes sur le plan médical bien-sûr, mais pas seulement, les médecins leur proposent également un suivi personnalisé et notamment un accompagnement psychologique et esthétique. Sur ce dernier point, elles sont parfois orientées vers le magasin "Objectif re-belle", un magasin entièrement dédié à la prise en charge esthétique des malades.

"Il faut faire preuve d'empathie"

Perruques, turbans, vêtements, bijoux, et pour les femmes atteintes de cancer du sein, des soutiens-gorges spéciaux et des prothèses mammaires, ce magasin est plus qu'une simple boutique, on peut même le qualifier d"utilité publique, d'ailleurs, la gérante Christine Stojanovic ne se voit pas comme une simple vendeuse : "Ce n'est pas que de la vente, il y a un accompagnement psychologique, en plus des conseils, je leur demande comment se passe la maladie, les traitements, comment elles réagissent, si elles se sentent bien, l'essentiel pour elles c'est avant tout de pouvoir parler" insiste la gérante de ce magasin, le seul en son genre dans le Territoire de Belfort.

Christine Stojanovic, gérante du magasin "Objectif re-belle" à Belfort

"Les anciennes malades me remercient de les avoir aidées"

Les doutes, les peurs, les larmes, depuis la création de son magasin, il y a une dizaine d'années, cette ancienne coiffeuse a tissé de vrais liens avec ses clientes. _"Elles passent me dire un petit bonjour quand elles sont dans le quartier. La phase de la maladie est passée, les cheveux ont repoussé, elles sont bien, et elles me remercient de les avoir aidées dans ce moment là, il y a donc un vrai contact qui s'est créé" _se réjouit Christine Stojanovic  

Aujourd'hui, Christine Stojanovic envisage de prendre sa retraite, elle a d'ailleurs collé un petit panneau sur sa vitrine en souhaitant que son successeur reprenne la même activité, mais face au manque de candidat, elle pense continuer encore quelques années.