Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Canicule : Agnès Buzyn dresse un bilan plutôt "rassurant"

mercredi 8 août 2018 à 14:15 Par Viviane Le Guen, France Bleu

Après deux semaines de fortes chaleurs sur une grande partie du pays, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a dressé mercredi un premier bilan "plutôt rassurant" tout en appelant à "rester vigilant avec les personnes âgées". Neuf départements sont encore en vigilance orange canicule ce mercredi.

 La ministre de la Santé Agnès Buzyn, à Pairs, le 7 août 2018.
La ministre de la Santé Agnès Buzyn, à Pairs, le 7 août 2018. © Maxppp - Aurelien Morissard

L'alerte canicule ne concerne plus que neuf départements ce mercredi et sera bientôt levée sur l'ensemble de l'Hexagone a annoncé la ministre de la Santé Agnès Buzyn à la mi-journée.

"Le bilan à ce jour est plutôt rassurant même si nous restons encore vigilants sur l'impact sur les personnes âgées, qui peut être un peu décalé dans le temps", a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse. En attendant "les chiffres définitifs de surmortalité que nous aurons en septembre" les différentes administrations n'ont fait remonter "aucun signal d'alerte inquiétant", a-t-elle assuré.

"Une petite suractivité" dans les services d'urgences

La semaine dernière, l'urgentiste Patrick Pelloux avait alerté sur le risque de "sursaturation" des services d'urgence en période de canicule. D'après la ministre, les services d'urgences des hôpitaux ont enregistré "une petite suractivité" avec en moyenne "entre 3% et 6% des passages qui étaient réellement en lien avec la canicule".

Ces recours "ont abouti à une hospitalisation dans 55% des cas", une proportion qui a atteint "80% ces derniers jours pour les personnes âgées de plus de 75 ans". Pour les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), Agnès Buzyn a indiqué n'avoir reçu "aucun signal d'alerte", signe, selon elle, que "les méthodes de prévention mises en place après la canicule de 2003 (...) ont très bien fonctionné".

Les services dépendant du ministère de l'Intérieur ont pour leur part fait état d'une "petite suractivité" des pompiers dans "une vingtaine de départements" et des chambres mortuaires dans trois départements, mais sans "tension caractérisée", a-t-elle ajouté.  

La vigilance reste de mise avec les personnes âgées

La ministre a cependant appelé à "rester vigilant avec les personnes âgées dans les deux, trois jours qui viennent" en raison du risque de décès pouvant survenir "plusieurs jours après l'épisode caniculaire".

Les collectivités locales et associations qui ont mis en place des services pour s'assurer que les plus fragiles ne souffrent pas trop de la canicule sont invitées à rester mobilisées "jusqu'au week-end".  

Agnès Buzyn a également mis en garde les parents de jeunes enfants, appelés à "être extrêmement vigilants dans les semaines qui viennent", après l'"augmentation notable du nombre de noyades" constatée depuis le début de l'été.