Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Canicule et coronavirus : les Ehpad s'organisent

-
Par , France Bleu Orléans

A partir de ce vendredi, le mercure va avoisiner les 40 degrés. Les maisons de retraite se préparent alors à garder leurs résidents au frais. Mais en période de pandémie, certains gestes pour lutter contre la chaleur vont à l'encontre des mesures sanitaires à appliquer contre le coronavirus.

Dans cet Ehpad de La Chapelle-Saint-Mesmin, les résidents ont des ventilateurs dans leurs chambres.
Dans cet Ehpad de La Chapelle-Saint-Mesmin, les résidents ont des ventilateurs dans leurs chambres. © Radio France - Cécile Da Costa

Avec l'arrivée d'un nouvel épisode caniculaire, les Ehpad se préparent à affronter les fortes chaleurs. Depuis la canicule de 2003, les soignants connaissent bien les gestes à adopter : surveillance des personnes fragiles, hydratation régulière des résidents et surtout, rafraîchissement de l'établissement

Pour ce faire, les chambres et pièces communes sont aérées très tôt le matin et pendant la nuit. Mais lorsque le mercure ne descend plus une fois le soleil couché, il ne reste pas d'autre choix que d'allumer la climatisation et de faire tourner les ventilateurs.

Des dispositifs largement utilisés les années précédentes mais qui, en temps de pandémie, représentent un grand risque. Les ventilateurs et climatiseurs risquent en effet de propager le virus dans l'air.

C'est toute une logistique

"Cette année avec la Covid, il nous faut concilier le risque potentiel de contamination et pouvoir faire face à cette canicule. C'est toute une logistique.", explique Aurore Thomas, directrice de l'Ehpad Reflet de Loire à La Chapelle-Saint-Mesmin (groupe Korian). "La contrainte va être de devoir éteindre les ventilateurs dans une pièce dès lors qu'une autre personne entre, ce sont les recommandations ministérielles"

Aurore Thomas est directrice de l'Ehpad "Reflet de Loire"
Aurore Thomas est directrice de l'Ehpad "Reflet de Loire" © Radio France - Cécile Da Costa

Le problème est le même pour les climatiseurs, qui se trouvent dans les espaces communs. "La recommandation est que dans tout espace climatisé, il faut que les personnes portent un masque", poursuit la directrice. Mais les résidents ont du mal à garder leur masque sur le visage. "Donc on rafraîchit les locaux avant que nos résidents arrivent, puis on éteint la climatisation pour qu'ils profitent de l'air frais, sans porter de masque." 

Pour limiter la propagation du coronavirus dans cet Ehpad où aucun cas n'a été déclaré depuis le début de la pandémie, le nombre de personnes dans les espaces communs est limité et les résidents sont espacés les uns des autres. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess