Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences DOSSIER : Vague de chaleur : conseils et infos pratiques

Canicule : pourquoi nous ne sommes pas tous égaux devant la chaleur ?

-
Par , France Bleu

En période de canicule, la température peut dépasser les 40 degrés localement. Et en fonction de notre âge, notre sexe, nos gênes et notre état de santé nous ne subirons pas ces fortes chaleurs de la même manière.

Nous ne sommes pas tous égaux face la canicule.
Nous ne sommes pas tous égaux face la canicule. © AFP - PHILIPPE HUGUEN

Avec le retour de la canicule, nous allons transpirer. Certains vont se transformer en fontaine alors que d'autres ne laisseront rien paraître. Car oui, si nous devons tous maintenir notre température corporelle à 37°C, nous ne sommes pas tous égaux face à la transpiration. C'est pourquoi chacun d'entre nous souffre plus ou moins en période de fortes chaleurs.

Les hommes transpirent plus que les femmes

Le corps évacue la chaleur essentiellement par la peau (à 90 %) surtout au niveau des aisselles, des mains et des pieds. Lorsqu'on transpire les vaisseaux cutanés, qui se trouvent sous la peau, se dilatent et le débit sanguin devient plus élevé

Mais les hommes, surtout les plus poilus, transpirent plus que les femmes. L'épiderme des femmes peut être même 3°C inférieur à celui des hommes indique une étude  publiée par The Lancet. C'est une question d'hormone (l’œstrogène épaissit sensiblement le sang féminin) mais aussi de métabolisme (ensemble de réactions chimiques corporelles) qui influe sur la température du corps. 

Femmes enceintes, cardiaques, asthmatiques et personnes âgées

Le fait de transpirer est un processus gourmand en énergie qui peut, en cas de fortes chaleurs se faire au détriment d’autres zones. Le cœur diminue la part de travail qu’il accorde habituellement à d’autres organes. Il se concentre sur la peau. Les reins et les organes digestifs peuvent être "délaissés".

Les femmes enceintes, les personnes souffrants de problèmes cardiovasculaires, les asthmatiques (soumis à la pollution à l’ozone) sont particulièrement exposés aux effets de la canicule.  

Chez l’homme on considère qu’une température supérieure à 41,6 °C  - 42 °C pendant une durée de 45 min à huit heures - se traduit par des lésions cellulaires et constitue une température critique précisent le Dr Pierre Hausfater, spécialiste en médecine interne, et Bruno Riou, chef du service de réanimation de l’Hôpital Pitié-Salpétrière dans une étude sur les coup de chaleur publiée par la Société Française des Infirmier(e)s Anesthésistes.

La défaillance du système cardiovasculaire s'observe dans la population la plus âgée, en raison "des  modifications physiologiques […] liées à l’âge" soulignent encore les Dr Pierre Hausfater, et Bruno Riou.

La couleur de la peau

Il y a une part génétique très importante. Certains sont, par exemple, des héritiers des hommes du Nord, alors que d'autres sont des héritiers des Africains. "Grâce à l'évolution darwinienne et à la sélection des espèces, _certains sont génétiquement façonnés pour vivre dans les pays chauds_, et d'autres plutôt dans les pays froids" précise le Docteur Dominique Dupagne à franceinfo.

La couleur de la peau a une incidence sur la capacité à résister à la chaleur. "Une peau noire capte la chaleur, mais elle l'évacue plus facilement qu'une _peau blanche qui, elle, met plus de temps à refroidir_. C'est d'ailleurs pour cela que les Bédouins portent d'amples vêtements noirs dans le désert, qui restituent plus facilement la chaleur lorsqu'ils se reposent à l'ombre", explique Docteur Dupagne.