Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Cantal: deux fois plus de vaccinations programmées au mois d'avril

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

La Cantal va pouvoir bénéficier d'un nombre de doses de vaccins en nette augmentation. Des créneaux supplémentaires viennent d'être ajoutés dans les centres de vaccination du département.

Vaccination
Vaccination © Radio France - Delphine-Marion Boulle

La semaine passée, 2.300 vaccinations étaient possibles dans les quatre centres du Cantal (Hôpital Emile Roux à Aurillac, Centre médico-chirurgical de Tronquières à Aurillac, Hôpital de Saint-Flour, Hôpital de Mauriac). Au mois d'avril, le département devrait bénéficier de 5.000 doses de vaccins Pfizer-BioNtech chaque semaine. C'est pour cela que de nouveaux créneaux de rendez-vous viennent d'être ouverts. Il faut évidemment être éligible et volontaire pour être vacciné.  

Une augmentation du rythme des vaccinations qui implique des moyens supplémentaires et d'abord humains. 70 pompiers, des membres de la Croix-Rouge et de la Protection Civile, des agents des collectivités seront mobilisés pour assurer cette montée en puissance. Il faut aussi des locaux adaptés. Ceux du Centre Hospitalier Emile Roux ne permettent pas d'accueillir plus de patients, il sera donc fermé. Pour le remplacer, un grand centre de vaccination doit ouvrir rapidement à Aurillac, probablement dans la salle de spectacle du Prisme. Ce ne sera pas à proprement parler un vaccinodrome puisqu'il faut administrer au moins 2.000 doses par jour pour bénéficier de cette appellation.

Le département du Cantal n'est pas l'un des plus touchés par le coronavirus mais le nombre de cas positifs augmente régulièrement. Le taux d'incidence était de 73 début mars, de 139 le 26 mars et de 171 en cette fin de semaine. Une progression due essentiellement à la présence de variants: 83,3% des cas recensés dans le département. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess