Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

CARTE - Déconfinement : quels départements dépassent le seuil de 400 cas fixé pour les réouvertures ?

-
Par , France Bleu

Emmanuel Macron a dévoilé jeudi un calendrier du déconfinement "en quatre étapes", qui devrait s'accélérer entre le 19 mai et le 30 juin. Mais certains départements pourraient ne pas rouvrir les commerces, terrasses ou musées à partir du 19 mai si la situation sanitaire est trop dégradée.

Dépistage covid (illustration).
Dépistage covid (illustration). © Maxppp - PHOTOPQR/LA MONTAGNE/Stéphanie Para

Terrasses, salles de sport, couvre-feu... Emmanuel Macron a dévoilé jeudi un calendrier du déconfinement "en quatre étapes", qui devrait s'accélérer entre le 19 mai et le 30 juin. À partir du 19 mai, les terrasses des bars et restaurants, avec 6 personnes par table maximum, ainsi que les commerces pourront rouvrir, avec des jauges et protocoles adaptés. Idem pour les musées, cinémas et théâtres - dans la limite de 800 personnes en intérieur et 1.000 en extérieur.

Ces mesures s'appliqueront sur tout le territoire "sauf situation sanitaire départementale dégradée", a précisé l'Élysée. L'exécutif se réserve le droit d'activer des "freins d'urgence" dans les territoires où le virus circulerait trop. Trois critères sanitaires pourront ainsi empêcher la réouverture des commerces, terrasses, musées, cinémas et théâtres dans une métropole ou un département :

  • Un taux d'incidence de 400 cas pour 100.000 habitants.
  • Une augmentation brutale du taux d'incidence, qui permet d'estimer le nombre de personnes contaminées dans chaque département.
  • Une menace de saturation des services de réanimation.

Actuellement huit départements métropolitains affichent un taux d'incidence supérieur à 400 pour 100.000 habitants : Oise, Val d'Oise, Seine-et-Marne, Essonne, Val-de-Marne, Seine-Saint-Denis, Paris et les Bouches-du-Rhône. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess