Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

CARTE - Des milliers d’enfants respirent un air très pollué dans les écoles de Marseille, selon Greenpeace

mercredi 27 mars 2019 à 22:00 - Mis à jour le jeudi 28 mars 2019 à 8:00 Par Julie Pacaud, France Bleu Provence et France Bleu

Les écoles de Marseille sont cernées par la pollution de l'air, d’après une étude de Greenpeace. Dans la ville et dans les communes alentours, la pollution de l'air au dioxyde d'azote atteint un niveau illégal dans plusieurs secteurs où l'on retrouve la majorité des crèches et écoles.

Greenpeace a superposé les données sur la pollution de l'air à la carte des crèches et écoles de Marseille.
Greenpeace a superposé les données sur la pollution de l'air à la carte des crèches et écoles de Marseille. © Radio France - Greenpeace

Marseille, France

Les écoles de Marseille sont cernées par la pollution de l'air d’après une étude de Greenpeace publiée sous forme de carte interactive. À Marseille et dans les communes adjacentes, la pollution de l'air extérieur au dioxyde d'azote atteint un niveau illégal à proximité de 189 écoles et crèches (soit 22% des établissements). De plus, 506 établissements se retrouvent à moins de 200 mètres d'une zone extrêmement polluée où la norme française et européenne est dépassée, soit au-delà de 40 microgrammes de dioxyde d’azote par mètre cube d’air. En tout, ce sont 58% des écoles et crèches qui sont situées à moins de 200 mètres de niveaux illégaux de pollution de l'air. Pour parvenir à cette conclusion, l'ONG a rassemblé les données de la pollution de l'air extérieure au dioxyde de carbone produites par Atmosud pour l'année 2017 et superposé ces données à la carte des crèches et écoles. Le résultat est glaçant. 

Des milliers d'enfants sont en danger

Le trafic routier est le premier secteur émetteur d'oxydes d'azote, suivi de près par le transport maritime. A travers cette carte, l'ONG souhaite tirer la sonnette d'alarme. La pollution de l'air met en danger les plus jeunes, ces derniers étant plus vulnérables à pollution. Pour y remédier il faut que les rues soient libérées des gaz d'échappement des voitures et camions. Mais les alternatives de transports sont encore trop peu nombreuses à Marseille. L'ONG appelle les élu.e.s locaux à prendre leurs responsabilités.