Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Carte du déconfinement : le Lot, le Cher et la Haute-Corse classés en rouge par erreur

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Occitanie, France Bleu, France Bleu Berry, France Bleu RCFM

Les réactions indignées se multiplient après la présentation de la carte de déconfinement liée au coronavirus dans laquelle le Lot est en rouge. L'Agence régionale de santé parle d'une erreur. Des erreurs de données ont également conduit à une classification erronée pour le Cher et la Haute-Corse.

La carte de déconfinement présente des erreurs
La carte de déconfinement présente des erreurs - Capture d'écran

La présentation de la carte provisoire de déconfinement ce jeudi ressemble bien à un énorme couac. Le gouvernement a placé 35 départements en "rouge", dont le Lot, provoquant de très nombreuses réactions d'incompréhension et d'indignation car ce département d'Occitanie est plutôt épargné par le Covid-19. Mais dans la nuit de jeudi à vendredi, l'Agence régionale de santé a envoyé un communiqué indiquant qu'il s'agissait vraisemblablement d'une erreur. Même chose pour le département du Cher,la préfecture reconnait une erreur, et erreur aussi en Haute-Corse, confirme l'ARS.

Lot : une surévaluation du passage aux urgences pour suspicions de Covid-19

L'ARS Occitanie note ainsi que cette carte a été construite sur le calcul d’un indicateur qui compare le nombre de passage aux urgences pour suspicions de coronavirus et le nombre total de passages aux urgences. Ces indicateurs chiffrés sont renseignés par chacun des centres hospitaliers partout en France. Or "une analyse rapide de ces données a conclu qu'un nombre de prélèvements récemment effectués par des services d’urgence lotois avaient conduit ces dernières semaines à surévaluer le pourcentage de passages aux urgences pour suspicion de coronavirus par rapport à la réalité. L’indicateur retenu au niveau national s’en est trouvé vraisemblablement faussé pour le département du Lot." 

L'ARS assure que "les données imputées par erreur vont être rectifiées dans les centres hospitaliers concernés" pour que l’indicateur calculé pour le Lot le soit de la même manière que dans les autres départements. L’ARS Occitanie a saisi Santé Publique France.

Le communiqué de l'ARS reçu par France Bleu Occitanie vers 1h30 du matin ce vendredi 1er mai
Le communiqué de l'ARS reçu par France Bleu Occitanie vers 1h30 du matin ce vendredi 1er mai - ARS d'Occitanie

Il faut noter que le nombre d’hospitalisations est en baisse dans ce département du Lot (de 27 personnes au 22/04 à 15 au 30/04) et le nombre de personnes hospitalisées en réanimation est passé de 9, le 22 avril, à une seule personne, le 30 avril.

La Haute-Corse en rouge à cause d'une erreur d'interprétation à l'hôpital de Bastia  

Ce jeudi soir, l'ARS de Corse avait également émis un doute, et publié un communiqué précisant que "les modalités de codage par le centre hospitalier de Bastia entraînent une surestimation du nombre de passages aux urgences pour Covid en décalage avec le nombre de cas testés positifs". "Une fiabilisation et une correction des données interviendront au plus vite", précisait l'ARS.

Ce vendredi, le centre hospitalier de Bastia affirme dans un communiqué qu'une erreur d'interprétation a été commise concernant les données transmises aux autorités : les tests réalisés en ambulatoire auraient été assimilés aux tests réalisés à l'hôpital. "Ce processus explique le nombre important de cas remontés, comportant aussi bien les dépistages, les cas suspects et les cas avérés", explique le CHU. Il s'engage à "affiner ces données en coordination avec l'Agence Régionale de Santé de Corse."

Le Cher victime d'erreurs de données" 

Concernant le Cher, "on estime qu'il y a eu des erreurs de données et l'objectif est que la correction puisse être apportée le plus rapidement possible", a déclaré Christophe Lugnot, directeur de cabinet de l'ARS Centre. Selon les derniers chiffres publiés jeudi par ces ARS, le Cher compte actuellement trois personnes testées positives en réanimation et a enregistré 129 décès depuis le début de l'épidémie.

Le Gers et le Tarn en orange : deux autres erreurs ? 

Par ailleurs, la carte de déconfinement a pu surprendre car une nouvelle couleur non prévue s'est invitée : le orange. Olivier Véran le ministre de la Santé a précisé ce jeudi soir : "les zones orange sont là où il n'y a pas d'indicateur en rouge mais il y a un indicateur au-dessus des normes et seuils fixés". "S'il y a moins de 6 % des habitants qui vont aux urgences pour suspicion de coronavirus, le département apparaît en vert. Si c'est entre 6 et 10 %, le département apparaît en orange. En rouge, c'est lorsqu'il y a plus de 10 %."

Le Gers et le Tarn se retrouvent en orange. Quand la préfète du Tarn a découvert la carte, elle même ne semblait pas au courant qu'il y aurait cette couleur et s'en est étonnée. Plus tard dans la soirée, son cabinet a envoyé un mail précisant : "nous avons recensé une baisse significative de passages aux urgences pour des pathologies "habituelles" qui a permis aux soignants d'avoir une stratégie beaucoup plus offensive sur les campagnes de dépistage et d'avoir donc de plus nombreuses hospitalisations pour suspicions de Covid-19."  Là encore, il pourrait donc y avoir une surévaluation.

Ce qui est sûr c'est que cet indicateur de passages aux urgences est étrange du fait de la baisse de passages aux urgences globalement remarquée, mais aussi parce qu'il ne prend pas en compte les passages en centres Covid et enfin parce qu'il s'appuie sur des données journalières du gouvernement. Autrement dit, un département comme le Lot peut être en rouge hier et en vert ce soir... 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu