Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

CARTE - Il manque une quinzaine de médecins urgentistes dans les hôpitaux de Vendée

-
Par , France Bleu Loire Océan

Les acteurs des services des urgences en France sont reçus par la ministre de la Santé Agnès Busyn ce lundi. Il manque environ 2000 médecins urgentistes en France. En Vendée, le médecin-chef des urgences estime le manque à une quinzaine.

L'entrée des urgences de l'hôpital de Challans.
L'entrée des urgences de l'hôpital de Challans. - google maps

Challans, France

Il manque une quinzaine de médecins urgentistes en Vendée. Les représentants des services des urgences partout en France sont reçus ce lundi après-midi par la ministre de la Santé Agnès Buzyn. Et le manque d'effectif sera un des sujets sur la table. L'association des médecins urgentistes de France (AMUF) estime qu'il manque 2000 praticiens dans les services des urgences en France.

En Vendée, selon le médecin-chef des urgences du centre hospitalier départemental (CHD), il en manque six à Challans, cinq aux Sables-d'Olonne, et quatre au Centre hospitalier départemental (CHD) qui regroupe les sites de Montaigu, Luçon et La Roche-sur-Yon. "Il y a probablement insuffisamment de médecins formés, et depuis les premiers plans d'urgence en 1995, on n'a jamais rattrapé le retard. Chaque fois qu'on augmente les moyens, c'est que les besoins ont augmenté eux aussi", déplore le docteur Philippe Fradin.

Fédérer les hôpitaux du département, une solution qui marche ?

Pour faire face, comme ailleurs en France, les médecins des hôpitaux vendéens font des heures supplémentaires. Et ils ont recours aux médecins intérimaires, qui coûtent cher - jusqu'à 2.000 euros par jour ! - et ne connaissent pas bien l'hôpital et la patientèle. Mais depuis trois ans, le CHD a développé une solution innovante, une "fédération hospitalière" entre les hôpitaux du département.

Concrêtement, ça signifie que les médecins de La Roche vont travailler une partie de la semaine à Challans et aux Sables-d'Olonne. En novembre par exemple, on envoie 12 médecins à Challans sur un mois"

Le système est en place depuis trois ans entre le CHD et l'hôpital de Challans, et depuis 6 mois avec Les Sables-d'Olonne. Il a permis d'absorber une grosse augmentation des passages aux urgences de l'hôpital de Challans ces derniers mois, pendant la période estivale. Et il permet même d'attirer de nouvelles recrues, des urgentistes qui préfèrent travailler dans plusieurs établissements plutôt que se retrouver coincés dans un petit hôpital.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu