Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

CARTE - L'épidémie de grippe arrive, découvrez les régions les plus touchées

mercredi 9 janvier 2019 à 19:11 Par Viviane Le Guen, France Bleu

Selon le bulletin hebdomadaire publié mercredi par Santé publique France, l'épidémie de grippe a commencé à toucher la France. Une première région française, l'Occitanie, est passée en phase épidémique et les autorités sanitaires s'attendent à ce que les autres suivent bientôt.

L'épidémie a débuté en Occitanie durant la semaine du 31 décembre au 6 janvier 2019
L'épidémie a débuté en Occitanie durant la semaine du 31 décembre au 6 janvier 2019 © Maxppp - Vincent Voegtlin

Prenez vos précautions : la grippe arrive en France. Une première région française, l'Occitanie, est passée en phase épidémique et les autorités sanitaires s'attendent à ce que les autres suivent bientôt. Selon le bulletin hebdomadaire publié mercredi par Santé publique France, l'épidémie a débuté durant la semaine du 31 décembre au 6 janvier.

  - Visactu
© Visactu

Dix régions en phase pré-épidémique

Dix autres régions sont en phase pré-épidémique (contre cinq la semaine précédente). Seules deux régions, les Pays-de-la-Loire et la Corse, ne sont pas encore concernées.

Pour la première fois, la quasi-totalité des stocks de vaccins contre la grippe avait été utilisée mi-décembre. Une situation  notamment due à l'expérimentation de la vaccination en pharmacie dans quatre régions. Au 30 novembre, Santé publique France estimait la couverture vaccinale des personnes à risques en métropole à 42,9%. "Nous restons à des niveaux de couverture vaccinale très insuffisants, loin de l'objectif de 75% des sujets à risques", a commenté le responsable de la vaccination à Santé publique France, Daniel Lévy-Bruhl, auprès de l'AFP.

Début décembre, le président de l’association des médecins urgentistes Patrick Pelloux incitait également à poursuivre la vaccination, craignant une "épidémie très forte" cette année.

La vaccination antigrippale est notamment recommandée pour les plus de 65 ans, les patients atteints de certaines maladies chroniques (diabète, insuffisance cardiaque ou respiratoire...), les femmes enceintes et les personnes souffrant d'obésité morbide, soit quelque 12 millions de personnes, selon le ministère de la Santé.

Depuis cet hiver, toutes les personnes majeures pour qui la vaccination est recommandée peuvent retirer leur vaccin à la pharmacie, sur simple présentation de leur bon de prise en charge de l'Assurance maladie (le vaccin est remboursé à 100%). Elles peuvent ensuite se faire vacciner par un médecin, un infirmier ou une sage-femme.

L'épidémie de grippe 2017-2018 avait fait 13.000 morts, dont 85% sont survenues chez des personnes âgées de plus de 75 ans. Le projet de loi de financement de la sécu (PLFSS) prévoit la généralisation à l'ensemble du territoire de la vaccination en pharmacie, pour la campagne 2019-2020.