Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

CARTES - L'ensemble des régions toujours concernées par l'épidémie de grippe, le pic atteint en Île-de-France

-
Par , , France Bleu, France Bleu Paris

L'épidémie de grippe, présente dans toutes les régions de France métropolitaine, ne progresse plus partout indique Santé publique France ce mercredi. Si le pic a été atteint en Île-de-France, le nombre de malades s’est stabilisé dans plusieurs départements du sud de la France notamment.

La majorité des patients hospitalisés sont des enfants de moins de 5 ans
La majorité des patients hospitalisés sont des enfants de moins de 5 ans © Maxppp - Antoine Arraou

Toutes les régions de France sont encore touchées par l'épidémie de grippe saisonnière, mais pas avec la même intensité indique le bulletin publié ce mercredi par Santé publique France. Si le pic a été atteint en Île-de-France, la progression de l'épidémie est stabilisée dans les Hauts-de-France, et plusieurs régions du sud du pays. Par rapport à la semaine précédente, le nombre de cas repérés a diminué de 6%.

Grippe : les taux d'incidence dans les régions - Visactu
Grippe : les taux d'incidence dans les régions © Visactu

L'épidémie progresse encore dans plusieurs régions du nord de la Loire, pic atteint en Île-de-France

Si l’activité grippale est en augmentation modérée ou stable dans l’ensemble des régions métropolitaines, toutes sont encore en phase épidémique, souligne Santé publique France. Le taux de consultations pour grippe en médecine générale a légèrement diminué pour s'établir à 296 cas pour 100.000 habitants, un chiffre en baisse de 6% par rapport à la semaine précédente.

Grippe : légère baisse du nombre de nouveaux cas - Visactu
Grippe : légère baisse du nombre de nouveaux cas © Visactu

Les taux d’incidence les plus élevés ont été observés en Provence-Alpes-Côte d’Azur (477 cas pour 100.000 habitants), Auvergne-Rhône-Alpes (422 cas pour 100.000 habitants) et Pays de la Loire (399 cas pour 100.000 habitants). 

Mais par rapport à la semaine dernière, les taux d'incidence sont en baisse en Bretagne, en Île-de-France, dans les Hauts-de-France, en Occitanie, en Nouvelle-Aquitaine, en Auvergne-Rhône-Alpes, en PACA et en Corse

Le taux le plus faible a été observé en Normandie (176 cas pour 100.000 habitants).

44 morts et plus de 500 cas graves signalés

En France métropolitaine, la grippe a déjà causé 44 décès parmi les 530 cas graves signalés en réanimation. Trois décès en réanimation ont également été signalés en Martinique et deux en Guadeloupe. À Mayotte, où l'épidémie débute, un cas grave a été hospitalisé en réanimation.

2 à 6 millions de personnes sont touchées chaque année en France et en moyenne, 10.000 malades succombent au virus, selon les chiffres officiels. Au niveau mondial, le nombre de morts annuels est estimé par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) entre 290.000 et 650.000.

La majorité (75%) des patients admis en réanimation en métropole présentaient des facteurs de risque de complications, et quasi autant (70%) n'étaient pas vaccinés parmi ceux pour lesquels ce renseignement a pu être obtenu.

Le nombre d'hospitalisations en hausse

Si le taux de consultations en médecine générale a légèrement diminué, le nombre de consultations pour syndrome grippal a, en revanche, légèrement augmenté (+2%) chez SOS Médecins.

Moins de passages aux urgences ont été décomptés par le réseau de surveillance Oscour a (-5%) par rapport à la semaine précédente (8.674 contre 9.096) mais le nombre d'hospitalisations (925) a augmenté (+11%).

La majorité des personnes hospitalisées sont des enfants de moins de 5 ans (31%) et des personnes âgées de 75 ans et plus (22%).

Diminution du nombre de gastros 

"Pour la cinquième semaine consécutive", l'épidémie de gastro-entérite recule selon le réseau Sentinelles-Inserm. La semaine dernière, les régions les plus touchées étaient Provence-Alpes-Côte d'Azur (477 cas pour 100.000 habitants), Auvergne-Rhône-Alpes (422 pour 100.000 habitants) et Pays de la Loire (399 pour 100.000 habitants).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu