Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

CARTE - L'épidémie de grippe touche désormais toutes les régions

mercredi 10 janvier 2018 à 15:40 - Mis à jour le mercredi 10 janvier 2018 à 17:48 Par Julien Baldacchino, France Bleu

Sur la première semaine de janvier, l'épidémie de grippe a légèrement reculé mais touche désormais toutes les régions de France métropolitaine, y compris la Corse. La maladie tue cet hiver des patients plus jeunes que d'habitude.

La grippe saisonnière touche toutes les régions (illustration)
La grippe saisonnière touche toutes les régions (illustration) © AFP - Georges Gobet

La semaine dernière, 275.000 nouveaux cas de grippe saisonnière ont fait l'objet d'une consultation chez le médecin, selon les nouveaux chiffres du réseau Sentinelle publiés ce mercredi. Le taux d'incidence de la grippe est désormais estimé à 423 cas pour 100.000 habitants, soit un peu moins que pour la dernière semaine de 2017, où il était de 464 cas pour 100.000 personnes.

En revanche, l'épidémie touche désormais toutes les régions de France métropolitaine, sans exception : la Corse, qui était encore préservée la semaine dernière, est désormais concernée. Les régions PACA, Auvergne-Rhône-Alpes et Occitanie sont les plus concernées.  

La grippe en France métropolitaine, sur la semaine du 1er au 7 janvier - Visactu
La grippe en France métropolitaine, sur la semaine du 1er au 7 janvier © Visactu

Les jeunes plus touchés que d'habitude

Selon les informations de Santé publique France, publiées elles aussi ce mercredi, l'épidémie de grippe saisonnière de cet hiver a probablement la particularité de s'avérer mortelle pour des patients plus jeunes que d'habitude. "Un excès de mortalité toutes causes est observé chez les 15-64 ans" dans la semaine du 11 au 17 décembre, explique l'agence, même si "à ce stade, la mortalité due à la grippe n'a pas encore été déterminée". 

"C'est une épidémie sévère (...) avec une souche de virus qui circule et qui est assez peu connue par le système immunitaire des jeunes". (Agnès Buzyn, ministre de la Santé)

Mais d'ores et déjà, alors que les décès de la grippe 2016-2017 concernaient à 91% des patients de plus de 75 ans, cette saison, sur les 70 cas d'individus décédés après avoir été admis en réanimation, 29 étaient âgés de 15 à 64 ans, et 38 de plus de 65 ans.