Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Cas de variant indien à Rennes : opération dépistage et incitation à la vaccination sur la dalle Kennedy

-
Par , France Bleu Armorique

Après la confirmation de trois cas de variant indien du Covid-19 détectés à Rennes, dont deux dans le quartier Villejean, la Protection civile a installé ses barnums jaunes sur la dalle Kennedy, pour dépister les habitants et les inciter à se faire vacciner.

La Protection civile propose de se faire dépister sur la dalle Kennedy à Villejean, à Rennes
La Protection civile propose de se faire dépister sur la dalle Kennedy à Villejean, à Rennes © Radio France - Céline Guétaz

"Il faut agir vite pour casser les chaines de transmission de ce variant indien qui est 50% plus contagieux que le variant britannique" explique Anne-Briac Billi de l'agence régionale de santé. L'ARS a missionné la Protection civile dès ce mardi 22 juin pour s'installer sur la dalle Kennedy, au coeur du quartier Villejean à Rennes où au moins deux cas de variant indien ont été confirmés "sans qu'il y ait de lien entre eux". Dans le quartier, peu de gens sont informés que des cas de variant ont été détectés "on en parle pas forcément" explique le responsable de la Protection civile. L'idée n'est pas d'affoler la population, mais surtout d'agir rapidement pour proposer des tests et des accès plus simples à la vaccination.

Des barnums jaunes où se faire dépister

Sur la dalle, deux grands barnums jaunes sont installés jusqu'à samedi soir. Seize médiateurs de la Protection civile y sont chargés de proposer aux passants de se faire dépister "nous avons des tests antigéniques dont le résultat est donné en 10 minutes. Il y a aussi des tests PCR" explique un médiateur à un jeune homme. Cette possibilité de se faire dépister, c'est aussi l'occasion de parler de vaccination "pour moi la vaccination, c'est non" explique cet habitant "je préfère attendre au moins deux ans, pour être sûr". Le médiateur entame la discussion. "On doit souvent rassurer et expliquer qu'on est nous-même vaccinés. Dire qu'aujourd'hui avec le recul que l'on a, on voit que le vaccin est très efficace" explique Fréderic Bridonneau de la Protection civile. 

Des tests antigéniques, sérologiques ou PCR sont proposés sur la dalle Kennedy jusqu'au 26 juin
Des tests antigéniques, sérologiques ou PCR sont proposés sur la dalle Kennedy jusqu'au 26 juin © Radio France - Céline Guétaz

Des tests sérologiques et un bon pour la vaccination

De l'autre côté de la place, il est possible de réaliser un test sérologique. Diane, 43 ans, accepte qu'on lui prélève quelques gouttes de sang. Dix minutes après, elle apprend qu'elle a déjà contracté le virus, sans le savoir, elle est adressée directement au vaccinodrome du Stade Robert Poirier, à quelques pas de là "j'y vais directement, tout de suite, je fais une seule dose. Je n'y avais pas pensé avant, mais là j'y vais" lance la quadragénaire avec son bon de vaccination à la main. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess