Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Castets (Landes) : un espace multi-sensoriel à l'EHPAD

dimanche 6 mai 2018 à 18:19 Par Lisa Melia, France Bleu Gascogne

Comment stimuler ou apaiser les résidents des maisons de retraite atteint de maladie dégénérative ? L'EHPAD Les Marensins de Castets inaugure un espace multi-sensoriel.

Le nouvel espace multi-sensoriel
Le nouvel espace multi-sensoriel - Marlène Doussy, EHPAD de Castets

Castets, France

Ouïe, odorat, toucher, vue... presque tous les sens sont choyés dans la petite salle dédié à cet espace multi-sensoriel, inauguré à l'EHPAD de Castets. "Avant, nous l'utilisions comme espace de stockage", précise Marlène Doussy, la psychologue clinicienne de l'EHPAD, à l'origine du projet.  

Des patients apaisés  

Désormais, la salle ressemble à un cocon : un fauteuil inclinable qui invite à la sieste, des plaids pour s'emmitoufler, des coussins doux pour stimuler le toucher, un poste audio pour diffuser musique douce ou rythmée, selon l'envie, diodes lumineuses et projections animées sur les murs pour attirer l'oeil... 

"En fin de journée, certains patients de l'unité Alzheimer peuvent s'agiter, explique Nathalie Labrunie, directrice de l'EHPAD. Quand c'est le cas pour l'un d'eux, nous le mettons dans cet espace, accompagné d'un soignant. Ils ressortent en général apaisés."  

Si les douze patients de l'unité spécialisées pour les résidents atteints de maladie dégénérative devraient être les plus fréquents utilisateurs de l'espace multi-sensoriel, les autres résidents de l'EHPAD pourront également y accéder. "Le but est non seulement de les apaiser, dès que les signes d'anxiété apparaissent, mais aussi de les rendre acteur, précise Marlène Doussy. Pour qu'ils prennent des petites initiatives." Des gestes qui semblent parfois anodins, mais qui dans le cas des patients atteints de maladies dégénératives, sont importants.  

Une implication de l'équipe soignante

Cette méthode Snoezelen a été développée dans les années 1970 par deux chercheurs hollandais. Au début, c'était à destination des publics atteints de troubles du spectre autistique. Puis, ils se sont rendus compte que ça pouvait profiter à d'autres : handicap, polyhandicap, maladie dégénérative... - Marlène Doussy  

A peine installée, la salle a déjà proposé des résultats court-termes intéressants : "un patient qui parle beaucoup, beaucoup, réussit à se calmer dans cet espace, apprécie Marlène Doussy. D'autres se détendent tellement qu'ils finissent par s'endormir."  

Ce projet n'est pourtant pas de tout repos. "Les personnels sont formés pour pouvoir accompagner les patients, confirme Nathalie Labrunie. Dans un contexte où l'on manque toujours de soignants, ça demande un effort. Mais tout le monde a été emballé, ça a apporté beaucoup d'énergie et d'enthousiasme dans l'équipe."

L'espace multi-sensoriel de l'EHPAD de Castets - Aucun(e)
L'espace multi-sensoriel de l'EHPAD de Castets - Marlène Doussy, EPHAD de Castets