Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : les nouvelles restrictions divisent les habitants de Figuères, en Catalogne

-
Par , France Bleu Roussillon

De nouvelles nouvelles restrictions pour lutter contre le coronavirus sont entrées en vigueur lundi en Catalogne : fermeture des bars et des restaurants à 1h du matin ou encore interdiction de fumer dans la rue quand il n'est pas possible de respecter deux mètres de distance avec les passants.

Dans ce café de Figueres, le gérant a décidé d'enlever les cendriers des tables en terrasse.
Dans ce café de Figueres, le gérant a décidé d'enlever les cendriers des tables en terrasse. © Radio France - Maïwenn Bordron

L'Espagne durcit ses mesures contre le coronavirus. En Catalogne, de nouvelles restrictions ont été publiées ce mardi au journal officiel de la Généralité. Les bars et les restaurants ferment désormais à 1h du matin et il est interdit de fumer dans la rue quand il n'est pas possible de respecter deux mètres de distance avec les passants. À Figuères, les habitants sont dubitatifs face à ces nouvelles mesures qui doivent permettre de lutter contre le Covid-19.

Des conséquences en terrasse

Rosa et son fils Sebastian ont changé leurs habitudes depuis l'entrée en vigueur de ces nouvelles mesures. Ils fument tous les deux, alors au moment de s'asseoir à la terrasse d'un café, ils choisissent bien leur place pour pouvoir fumer. "Hier, je suis allé manger avec mon cousin et ils ne nous ont pas laissé fumer puisqu'il y avait des personnes à la table d'à coté. Mais je n'arrive pas à comprendre pourquoi ils nous laissent manger mais pas fumer, ce n'est pas vraiment logique", peste Sebastian, assis à une table d'un café, bien éloignée des autres.

Sa mère, Rosa, fume plus d'un paquet par jour et cette habitante de Figuères le dit haut et fort : elle ne respectera pas cette interdiction. "Oh si je vois un policier je ferai en sorte de ne pas avoir d'amende, je jetterai ma cigarette", rit-elle.

Claudio, responsable d'un café à Figuères : "La mesure est un peu ambiguë"

La même incompréhension règne dans les bureaux de tabac. Juan fume depuis 40 ans et va avoir du mal à changer ses habitudes. "Une fois que j'ai allumé ma cigarette, je me dis oh merde et c'est déjà trop tard", reconnaît celui qui "pense à [sa] cigarette" plutôt qu'aux mètres.

"Quand je prends une cigarette, je ne m'arrête pas pour regarder si je suis à deux ou un mètre." Juan, un habitant de Figuères qui fume depuis 40 ans

Certains gérants de cafés ont même décidé d'enlever les cendriers des tables en terrasse. C'est le cas de Guillem Garriga, même s'il a peur de perdre des clients, il leur demande de se lever et de s'éloigner pour fumer. "C'est possible que beaucoup de gens s'en aillent parce qu'ils ne peuvent pas fumer, et cela m'inquiète, parce que notre situation est déjà mauvaise et là, cela va être pire", affirme-t-il. Cette nouvelle mesure ne va faire qu'aggraver la situation, selon ce gérant de café. Son commerce est déjà en difficulté car il y a moins de touristes cet été à Figuères.

Les serveurs de ce café demandent aux fumeurs de se mettre sur une table éloignée du reste des clients.
Les serveurs de ce café demandent aux fumeurs de se mettre sur une table éloignée du reste des clients. © Radio France - Maïwenn Bordron

Écoutez le reportage de France Bleu Roussillon à Figuères

Choix de la station

À venir dansDanssecondess