Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

"Ce n'est pas de la fiction, c'est la réalité !" : la situation est grave insiste un chirurgien de Rouen

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Le chef du service de chirurgie cardiaque de l’hôpital de Rouen estime qu'une partie de la population n'a pas conscience de la gravité de la situation dans les hôpitaux. La deuxième vague de coronavirus est bien là, et il s'inquiète pour ses patients qui doivent être opérés du cœur.

Fabien Doguet le chef du service de chirurgie cardiaque de l'hôpital de Rouen
Fabien Doguet le chef du service de chirurgie cardiaque de l'hôpital de Rouen - Capture d'écran, Le Mag de la Santé

Non, ce n'est pas de la fiction, la situation se complique sérieusement dans les hôpitaux, dont les lits de réanimation sont de plus en plus occupés par des malades du coronavirus. C'est le message du chef du service de chirurgie cardiaque de l’hôpital de Rouen, Fabien Doguet, étonné par les messages de défiance sur les réseaux sociaux. Il a posté ce message sur Twitter.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Ce n'est pas de la fiction, c'est la réalité

"Ce n'est pas loin de 50% des lits de réanimation, si ce n'est pire, qui sont occupés par des patients covid, ce qui nécessite d'ouvrir des réanimations éphémères, donc créer des lits de réanimation au détriment d'activités chirurgicales, puisqu'il faut du coup déprogrammer des activités chirurgicales. C'est une réalité, ce n'est pas de la fiction c'est la réalité. On ne peut pas dire qu'il n'y a pas de deuxième vague, c'est faux"!

On ne peut pas dire qu'il n'y a pas de deuxième vague, c'est faux

Fabien Doguet le chef du service de chirurgie cardiaque de l'hôpital de Rouen

L'Agence Régionale de Santé de Normandie a demandé aux hôpitaux de déprogrammer 30% de leur activité, pour libérer du matériel et de personnel pour ouvrir quarante lits supplémentaires de réanimation d’ici la fin de la semaine prochaine. C'est impossible pour les opérations de chirurgie cardiaque et la chirurgie cancérologique, explique Fabien Doguet.

C'est important que la population se rende compte de ça

"On ne peut pas se permettre. On a des opérations de patients qui ont été reportées lors de la première vague, il y a des patients qui ont plus de 75 ans, 50 ans, 60 ans, qui doivent être pris en charge sinon effectivement, à courts ou moyens termes, ils sont à risque de mourir. C'est important que la population se rende compte de ça, plus on va saturer les réanimations de patients Covid, moins on pourra prendre en charge ces patients-là".

Fabien Doguet le chef du service de chirurgie cardiaque de l'hôpital de Rouen

Choix de la station

À venir dansDanssecondess