Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

"Ce qui fait le plus de bien c'est le soutien de la population", dit le patron du SAMU 31

-
Par , France Bleu Occitanie

Vincent Bounes, directeur du SAMU de Haute-Garonne, était sur France Bleu ce jeudi matin alors que l'Occitanie a dépassé la barre symbolique des 1.000 cas de coronavirus.

Vincent Bounes, directeur du SAMU 31 (archive)
Vincent Bounes, directeur du SAMU 31 (archive) © Radio France - FBO

Le directeur du SAMU 31 a fait le point sur l'épidémie de coronavirus ce jeudi matin sur France Bleu Occitanie. Alors que la barre symbolique des 1.000 cas a été dépassée en Occitanie, la situation reste sous contrôle assure Vincent Bounes.

" On a des cadeaux, des gens qui nous offre des repas, des viennoiseries, ça ça fait vraiment du bien" - Vincent Bounes

Les annonces d'Emmanuel Macron pour l'hôpital "font du bien", dit Vincent Bounes qui veut surtout retenir les gestes des Français : "Je vais vous dire, ce qui fait le plus de bien c'est le soutien de la population et la perception qu'ont les gens de l'hôpital. On des cadeaux, on nous offre des repas, des viennoiseries, ça ça fait vraiment du bien."

REACTION - Vincent Bounes, directeur du SAMU 31

Pas de "cluster" dans les Ehpad de Haute-Garonne

Vincent Bounes assure qu'aucun cluster (foyer épidémique) n'est pour l'instant détecté dans les hôpitaux et Ehpad de Haute-Garonne. "Pour l'instant la situation est relativement calme", dit le directeur du SAMU 31. Il assure que l'hôpital public est toujours en mesure de prendre en charge les cas de coronavirus les plus graves des Ehpad : "Faut pas oublier qu'on a déprogrammé massivement bon nombre d'interventions, bon nombre d'hospitalisations, il y a  plusieurs centaines de lits disponibles".

" Prendre le contrôle des Ehpad me parait excessivement compliqué" - Vincent Bounes

La CGT Santé de l'Aveyron demande que l'Etat prenne le contrôle de ces Ehpad, en lien avec les hôpitaux de territoire. "L'hôpital a déjà beaucoup de travail [...] récupérer tous les Ehpad me parait compliqué. Qu'il y ait un accompagnement oui, des structures qui se mettent en place oui, on a notamment des gériatres qui se déplacent en Ehpad, qui suivent les patients, mais prendre le contrôle ça me parait excessivement compliqué".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu