Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : Cellprothera pionnier de la thérapie régénératrice cardiaque

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

L'entreprise de biotechnologie alsacienne Cellprothera, dont la solution thérapeutique principale consiste à régénérer le cœur par l'injection de cellules souches, vient de lever 6,8 millions d'euros. Un financement qui va lui permettre aussi de développer d'autres axes de recherche.

L'entrée des locaux de Cellprothera à Mulhouse.
L'entrée des locaux de Cellprothera à Mulhouse. © Radio France - Patrick Genthon

Les promesses de la thérapie cellulaire, c’est le credo de la société mulhousienne Cellprothera, créée en 2008, une start up de biotechnologie médicale. L’idée est d’utiliser des cellules souches pour reconstituer le tissu cardiaque après un infarctus. Les essais cliniques ont débuté il y a plusieurs années, mais ils ont été interrompus par la crise sanitaire. 

Philippe Hénon le fondateur de Cellprothera.Image d'archives.
Philippe Hénon le fondateur de Cellprothera.Image d'archives. © Maxppp - Thierry Gachon

Le docteur Philippe Hénon, fondateur de Cellprothera, est aujourd'hui responsable de la recherche et de la stratégie. La période du Covid a posé de sérieux soucis car les essais cliniques ont  été interrompus. Ils devraient pouvoir repartir notamment à Singapour. Le docteur Hénon demeure optimiste : "On a profité de la période Covid pour régler un certain nombre de choses. On a simplifié le protocole cardiaque qui était un peu compliqué et aussi un peu lourd, cela restreignait le recrutement de patients".

Des perspectives nouvelles pour la réparation du cartilage

Cellprothera a aussi profité de la crise pour revoir son organisation, selon Mathieu de Kalbermatten, le nouveau directeur général : "On a remis à plat notre façon de fonctionner pour être plus dynamique, plus agile". La société a cherché aussi de nouvelles solutions, des indications dans la thérapie régénératrice, elle estime avoir de belles perspectives "dans la régénération du cartilage ou le foie et d’autres indications encore" selon le directeur général.

Cellprothera a levé cet été 6.8 millions d’euros auprès d’investisseurs publics et privés : 3,3 millions d'euros auprès d'investisseurs privés, un prêt garanti par l'Etat de 2,6 millions réparti entre Bpifrance et BNP Paribas, ainsi qu'un prêt  innovation R&D de Bpifrance de 0,9 millions d'euros.

Ecoutez La nouvelle éco, tous les jours sur France Bleu Alsace à 7h15.

France Bleu est à vos côtés pour vous accompagner pendant cette période de crise sanitaire. Chaque jour, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de votre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess