Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Centrale de Tricastin : produire de l'électricité au-delà de 40 ans

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu

Les travaux pour prolonger la durée de vie de la centrale de Tricastin débutent en ce moment. Des travaux hors norme qui vont durer cinq mois.

La centrale nucléaire de Tricastin
La centrale nucléaire de Tricastin - EDF-Crespeau

Saint-Paul-Trois-Châteaux, France

Le réacteur N°1 a été arrêté il y a neuf jours. Pendant cinq mois, 5.000 personnes vont intervenir pour analyser le vieillissement des pièces et tester leur résistance. Les centrales nucléaires construites dans les années 80  étaient certifiées pour une durée de 40 ans. Aujourd'hui , EDF garantit leur fonctionnement en toute sûreté pendant encore dix ans.  

Des travaux hors norme

Il s'agit dans un premier temps de renforcer la sûreté des installations. EDF s'appuie sur le retour d'expérience après l'accident de la centrale japonaise de Fukushima. Plusieurs systèmes de dépannage ont été doublés voire triplés, comme par exemple la construction de diesels d'ultime secours. Il s'agit de groupes électrogènes construits dans des bâtiments aux normes antisismiques et en hauteur pour pouvoir fonctionner en cas d'inondation. L'alimentation électrique d'une centrale nucléaire est indispensable pour continuer à refroidir le coeur du réacteur. Des sortes de super cendriers seront construits sous l'enceinte du réacteur pour récupérer les produits radio-actifs en cas de fusion du coeur.  

Les diesels d'ultime secours - Aucun(e)
Les diesels d'ultime secours - EDF-Crespeau

La quatrième visite décennale

Chaque réacteur bénéficie d'une visite tous les dix ans.  Mais cette quatrième visite décennale qui va permettre au réacteur de dépasser les quarante ans de fonctionnement est plus complète. Il s'agit de vérifier si les matériaux certifiés pour une durée de vie de quarante ans peuvent aller au-delà et le cas échéant les changer.  Seule la cuve du réacteur et l'enceinte béton ne peuvent pas être changés. L'enceinte béton sera mise sous pression pour vérifier qu'il n'y a pas de fuite et la cuve du réacteur N°1 qui connaît depuis sa construction des malfaçons sera auscultée. Les analyses portent à la fois sur son revêtement et sa structure profonde. 

Un robot analyse la structure de la cuve des réacteurs - Aucun(e)
Un robot analyse la structure de la cuve des réacteurs - EDF-Crespeau

Un coût d'un milliard 600 millions d'euros

Les travaux sur les quatre réacteurs de la centrale de Tricastin vont coûter un milliard 600 millions d'euros. Le prix du kilowatt/heure d'origine nucléaire produit va ainsi passer de 48 à 50,5 €.  A titre de comparaison, il est de 17 € pour l'électricité d'origine hydraulique et de 80  € pour l'électricité d'origine éolienne terrestre.