Santé – Sciences

Ces communes de Haute-Garonne qui proposent une mutuelle moins chère

France Bleu Toulouse mardi 16 juin 2015 à 9:02

Plus de trois millions de Français renoncent à avoir une mutuelle de santé.
Plus de trois millions de Français renoncent à avoir une mutuelle de santé. © Maxppp

"Ma commune, ma santé", c'est l'opération lancée il y a un an partout en France par l'association Actiom. Le but est de regrouper les communes pour négocier des tarifs préférenciels auprès des mutuelles. 220 villes ont franchi le pas, une dizaine en Haute-Garonne.

3,3 millions de Français n'ont pas de mutuelle et ne peuvent compter que sur le remboursement de la Sécurité Sociale ; cela représente 5% de la population. Tarif moyen d’une complémentaire santé : 650 euros par an,  pour une famille de salariés avec deux enfants. C'est un peu plus de 1.100 euros par an. Et puis il y a aussi tous ceux qui ont une mutuelle mais qui ne peuvent se payer que le forfait le plus économique alors que la CPAM ne rembourse que 4% des frais d’optique et 18% des prothèses dentaires. 

Voilà pourquoi certaines mairies proposent à leurs habitants des mutuelles moins chères. L'opération "Ma commune, ma santé"  concerne chez nous notamment Gratentour , Ondes FonbeauzardGagnac sur Garonne , Mazères-sur-Salat mais aussi des communes plus grandes comme Plaisance-du-Touch et l'Union . Les communes se regroupent autour de l'association Actiom et négocient ensemble des tarifs préférentiels auprès des mutuelles.

Cela permet de protèger les plus fragiles, mais aussi de faire gagner du pouvoir d'achat aux autres grâce à la mutualisation des contrats.  — Yvan Navarro, premier adjoint au maire de l'Union

Yvan Navarro, premier adjoint au maire de l'Union

Philippe Cossoul, le responsable de l'opération en Haute-Garonne affirme que certains tarifs sont 30 à 40% moins élevés  que des mutuelles classiques (le réécouter ci-dessus).

On travaille aussi avec Muret et Blagnac pour étendre le dispositif des mutuelles solidaires. Les villes deviennent sensibles en voyant leurs centres communaux d'action sociale débordés face à un public de moins en moins protégé. — Philippe Cossoul, référent Actiom pour la Haute-Garonne

Je suis un particulier, cette mutuelle communale m'intéresse

Je suis une mairie, je voudrais proposer une mutuelle communale

Philippe Cossoul, responsable Haute-Garonne de l'opération "Ma commune, ma santé"