Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Ces Dijonnais se sont donnés la main contre le cancer des enfants

samedi 2 septembre 2017 à 18:28 Par Thomas Nougaillon, France Bleu Bourgogne

Vous l'avez peut-être aperçue ce samedi après-midi dans l'hyper centre de Dijon: une chaîne humaine était organisée au départ de la place du Bareuzay. Une action pour soutenir les enfants atteints d'un cancer et financer la création de mallettes d'information sur la maladie.

"Ta main dans la mienne pour les accompagner" c'est le nom de cette opération qui a mobilisée 500 personnes au plus fort de l'évènement ce samedi à Dijon
"Ta main dans la mienne pour les accompagner" c'est le nom de cette opération qui a mobilisée 500 personnes au plus fort de l'évènement ce samedi à Dijon © Radio France - Thomas Nougaillon

21000 Dijon, France

De 15h à 16h30 des commerçants du centre-ville, membres de l'association Shop'In Dijon, associés au Lion's Club, à la Croix-Rouge et au CHU François-Mitterrand appelaient tout ceux qui le souhaitaient (et notamment les passants bien sûr) à se tenir la main pour cette opération de solidarité. Opération baptisée "Ta main dans la mienne pour les accompagner".

Quelques uns des participants à cette marche pas comme les autres - Radio France
Quelques uns des participants à cette marche pas comme les autres © Radio France - Thomas Nougaillon

Le but de l'organisateur, le Lions-Club Dijon-Sud, étant de soutenir les enfants du service d'oncologie du CHU en finançant la création de mallettes pédagogiques. Des mallettes qui coûtent 50 euros pièce, dans lesquelles on trouve des flyers et de la documentation pour expliquer aux enfants et à leurs parents la maladie dont ils souffrent, mais aussi quel est la prise en charge à laquelle ils vont avoir droit à l'hôpital. Si on ne demandait pas d'argent aux participants il s'agissait de solliciter la générosité des commerçants... Des commerçants qui étaient invités à donner la somme de 20 euros.

Fanny Leblanc, infirmière au CHU et Bernard Roy, trésorier du Lion's Club Dijon-Sud, mains dans la main pour la bonne cause - Radio France
Fanny Leblanc, infirmière au CHU et Bernard Roy, trésorier du Lion's Club Dijon-Sud, mains dans la main pour la bonne cause © Radio France - Thomas Nougaillon

Parmi les participants à cette drôle de marche main dans la main, Fanny Leblanc, infirmière au service d'hématologie-encologie pédiatrique du CHU. Elle évoque ces enfants chez qui on dépiste la maladie et qui sont traités à l'hôpital de Dijon. "Par an on a une cinquantaine de découvertes, au début c'est très compliqué parce qu'ils sont très abasourdis". Ces mallettes "seront un énorme plus, elles vont nous permettre d'avoir un outil de communication, elles vont nous aider dans le suivi du patient mais aussi de la famille".

Fanny Leblanc, infirmière

Les participants ont remontés la rue de la Liberté - Radio France
Les participants ont remontés la rue de la Liberté © Radio France - Thomas Nougaillon

Le cancer des enfants une maladie à laquelle la recherche ne s'intéresse pas suffisamment. Du coup l'accompagnement de ces petits malades lui aussi est un petit peu délaissé en général. Et il y a des raisons à cela nous dit, Bernard Roy, trésorier du Lion's Club Dijon-Sud. "Le cancer des enfants est quelque chose d'extrêmement rare puisque sur la France on a entre 2 000 et 2 500 cas par an ce qui représente moins de un pour cent des cancers des adultes, c'est pourquoi qu'il y a très peu de financeurs pour ces recherches là puisque entre guillemets il n'y a pas assez de potentiel pour des retombées financières intéressantes". L'intérêt de ces mallettes pour Bernard Roy est évident "puisqu'un enfant qui est informé adhère beaucoup mieux au protocole et à l'équipe médicale" explique t-il.

Bernard Roy du Lion's Club de Dijon-Sud

Quelques averses sont venues saluer la performance de ces commerçants et anonymes en faveur des enfants malades - Radio France
Quelques averses sont venues saluer la performance de ces commerçants et anonymes en faveur des enfants malades © Radio France - Thomas Nougaillon

Près de 500 personnes, au plus gros de l'évènement, se sont données la main ce samedi après-midi à Dijon (on est loin des 5 000 espérées au départ par l'une des organisatrices, sans doute en partie à cause d'une météo parfois très arrosée). Un bilan définitif de cette opération devrait être communiqué le 18 septembre prochain, en attendant, les organisateurs estiment d'ores et déjà être en mesure de financer la création de 70 mallettes. Ils auraient récupéré plus de 2 950 euros de dons sans parler des promesses de dons.