Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : ces réservistes limousins qui viennent prêter main forte aux personnels soignants

-
Par , France Bleu Limousin, France Bleu

Face à l'épidémie de coronavirus les hôpitaux font de plus en plus souvent appel aux personnels de santé à la retraite qu'ils soient aides-soignants, infirmiers ou médecins. En Limousin les personnels soignants à la retraite se tiennent prêts à intervenir, mais d'autres sont déjà sur le terrain.

Certains retraités du corps médical ont notamment rejoint les services de régulation du Samu
Certains retraités du corps médical ont notamment rejoint les services de régulation du Samu © Radio France - Françoise Ravanne

Jean-Michel Lepreux mène sa troisième mission depuis le début de l'épidémie de coronavirus. En retraite depuis quelques années cet ancien infirmier du CHU de limoges fait partie de la réserve sanitaire et c'est dans un EHPAD près de Montpellier qu'il a été appelé en renfort ces derniers jours. "C'est très très difficile, les personnes âgées ont peur" explique t-il. "C'est difficile aussi pour les personnels, ils sont fatigués et ne peuvent pas prendre de congés, et moi je fais les nuits, c'est pour les aider que je suis là", ajoute Jean Michel Lepreux.

Roger Bottet, médecin creusois à la retraite appelé au SAMU

Il y a aussi les médecins qui viennent prêter main forte comme Roger Bottet, ancien généraliste à Chénérailles. A la retraite depuis seulement six mois il consacre deux matinées par semaine au SAMU de Guéret qui a besoin de renfort pour réguler les appels. "On me passe tous les appels concernant les conseils de médecine générale ou pour répondre aux inquiétudes, j'ai un rôle en quelque sorte de "tri" et ça libère la gestion du SAMU pour des appels plus pointus comme les dépistages" explique le docteur Roger Bottet. Pour lui être là était une évidence : "Vraiment ça ne m'est même pas venu à l'idée de rester dans mon coin."

"J'ai envie d'y aller mais ma famille me freine" - un médecin réserviste de Limoges

Jean-François Pons, ancien médecin généraliste à Limoges est membre de la réserve sanitaire depuis plusieurs années. Depuis le début de l'épidémie il se tient prêt à partir en mission mais avec cette situation inédite il doit aussi faire face aux craintes de ses proches  "J'ai envie de participer à cette guerre mais plein d'inconnues me portent à réfléchir... mes enfants ont peur pour moi", explique t-il mais il se dit toujours partant. En attendant il est déjà mobilisé avec la Croix Rouge à Limoges pour venir en aide aux sans-abris.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu