Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

CH de Châteauroux : "Les équipes médicales sont en sous-effectif chronique depuis des années"

-
Par , France Bleu Berry

Michel Hira, chef de service à l'hôpital de Châteauroux, tire la sonnette d'alarme. Alors que plusieurs centaines de médecins en France menacent le gouvernement le réanimateur et pneumologue castelroussin appelle de ses vœux des mesures pour pallier le déficit chronique de médecins.

Le docteur Michel Hira, chef de service à l'hôpital de Châteauroux, réanimateur et pneumologue, en charge de la commission locale d'établissement
Le docteur Michel Hira, chef de service à l'hôpital de Châteauroux, réanimateur et pneumologue, en charge de la commission locale d'établissement © Radio France - Régis Hervé

Châteauroux, Indre, Centre-Val de Loire, France

Il ne démissionne pas de son poste mais comprend ce mouvement., Michel Hira, chef de service à l'hôpital de Châteauroux, dénonce la charge de travail administratif qui repose de plus en plus sur les médecins mais le problème principal dans l'Indre c'est selon lui "le nombre de médecins [...] On a été les premiers impactés par la crise des médecins en particulier le manque de médecins dans les hôpitaux."

150.000 euros débloqués par le gouvernement 

150.000 euros pour acheter du matériel à partager entre tous les hôpitaux de France, c'est une des mesures proposés par la Ministre. Pas une priorité pour l'hôpital de Châteauroux, où de toute façon le centre hospitalier n'est pas prioritaire et que des investissements matériels ont été réalisés récemment. 

Les services d'Urgence sont les plus touchés par la crise actuelle. En 20 ans à Châteauroux le nombre de passage à plus que doublé passant de 20.000 passages en 1999 à plus de 50.000 en 2019 ! La cause ? Le manque de médecins généralistes passant de 200 à 140 dans les même laps de temps. Certains patients viennent pour compenser l'absence de ces médecins faute d'autres solutions. 

L'hôpital travaille à éviter les passages aux urgences notamment concernant les personnes âgées grâce à une coordination mise en place entre l’hôpital et les EHPAD pour des admissions directes dans les services concernés. 

Des salaires d'intérimaires 10 fois supérieurs aux titulaires

La disproportion de salaires entre les intérimaires et les titulaires est astronomique parfois une nuit de mission en intérim peut rapporter au médecin concerné 1200 euros !  "Cette dissociation entre le salaire moyen d'un médecin hospitalier qui débute à 3000 euros par mois et le salaire d'un intérimaire qui en 2 jours peut faire votre salaire mensuel pose problème". Michel Hira pointe aussi le manque de médecins formés "On a pas eu assez de médecins formés. Ceux formés en région Centre partent dans le Sud et ne restent pas dans la région". Pour lui il faut sensibiliser les jeunes locaux à faire médecine et à rester assurer leur mission dans leur département de naissance. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu