Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Chaleur en Bretagne : les maisons de retraite mobilisées pour rafraichir les résidents

vendredi 3 août 2018 à 18:40 Par Morgane Heuclin-Reffait, France Bleu Armorique

Avec les fortes chaleurs prévues ce week-end, les personnes âgées font partie des plus exposées. Dans les EHPAD, comme à Rennes, on s'organise pour faire face aux températures qui grimpent.

Dans la salle des animations, certains stores sont baissés et des bouteilles d'eau disponibles pour ceux qui supportent mal la chaleur
Dans la salle des animations, certains stores sont baissés et des bouteilles d'eau disponibles pour ceux qui supportent mal la chaleur © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Rennes, France

A l'EHPAD des Champs Manceaux à Rennes, plusieurs résidents sont regroupés dans l'une des cinq salles climatisées pour des animations. "Ça demande une certaine organisation, on ne laisse pas les climatiseurs en leur présence car certains ont une santé fragile, explique la directrice Roseline Martin. _Ici, on a toujours une température au minimum cinq degrés inférieure à celle de l'extérieur_"

Depuis quelques jours, les infirmiers et aide-soignants sont plus vigilants : si le plan canicule n'est pas déclenché, le mercure a dépassé les 30 degrés dans la capitale bretonne ces deux derniers jours. Les personnes âgées plus fragiles nécessitent donc une prise en charge accrue. 

Dès le mois de juin, un agent supplémentaire est arrivé pour s'occuper de leur hydratation. "On a quelqu'un qui passe remplir la carafe dans nos chambres, on en prend quand on en veut, ajoute Yvonne, une résidente. Il faut boire et moins bouger". "On s'assure que chacun boive suffisamment et finisse son verre lors des repas, précise Roseline Martin. _Il faut aussi vérifier si certains traitements médicaux provoquent davantage de déshydratation_".

La clim : à double-tranchant

Si des climatiseurs et ventilateurs ont été installés dans les couloirs et des salles communes, pas question d'en mettre dans chaque chambre, pour des questions de sécurité et de santé, mais aussi car l'effet rafraichissant est amoindri lorsqu'il y a une multiplication des moteurs. Marcelle a trouvé la technique pour rester au frais dans sa chambre : 

Je baisse les rideaux et le store en journée, pour que le soleil n'entre pas. Quand il se couche en fin d'après-midi, je rouvre tout et j'aère en ouvrant la porte.

La directrice de l'établissement le confirme : il vaut mieux "fermer les fenêtres et éventuellement humidifier les rideaux". Des précautions suffisantes pour l'heure, car à Rennes les EHPAD sont en niveau 2 sur 4 pour la vigilance aux grosses chaleurs. Si les températures grimpent davantage, de nouvelles mesures devront être mises en place pour veiller à la santé des résidents. 

Ouvert au public

L'EHPAD accueille par ailleurs le public pendant les journées trop chaudes, comme neuf autres lieux rennais. Une initiative de la mairie pour inciter ceux qui n'ont pas la climatisation chez eux à venir se rafraichir. "On a un agent de la ville qui est présent pour les accueillir et distribuer des bouteilles d'eau, indique Roseline Martin. Si certains se sentent mal juste du fait du trajet pour venir, on relaiera auprès des infirmiers".