Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Changement d'heure : "On va être un peu plus fatigués et somnolents"

-
Par , France Bleu Poitou

Ce week-end, on passe à l'heure d'été, ce qui veut dire qu'on va perdre une heure de sommeil. Le chef de service du centre du sommeil du CHU de Poitiers nous donne quelques conseils pour ne pas trop subir ce changement d'heure.

Ce week-end les Français vont perdre une heure de sommeil
Ce week-end les Français vont perdre une heure de sommeil © Radio France - Valérie Le Nigen

Tous les ans, deux fois par an, c'est la même question : "on perd ou on gagne une heure ?" Ce week-end, on va perdre une heure de sommeil, dans la nuit de samedi à dimanche. Quand il sera 2 h du matin, on passera à 3 h. Une heure de sommeil en moins, cela peut paraître anodin, mais le professeur Xavier Drouot, chef de service du centre du sommeil au CHU de Poitiers, nous alerte et nous donne quelques conseils. 

Quelques jours pour s'en remettre 

Le fait de perdre une heure de sommeil affecte notre organisme, le professeur Drouot le confirme : " On va ressentir une fatigue dans la journée, on sait que cette période s'accompagne d'une recrudescence de la somnolence chez tout le monde, pendant quelques jours."

"Prendre l'air, boire un peu de café", Xavier Drouot, chef de service du centre du sommeil au CHU de Poitiers 

Le premier conseil du spécialiste : ne pas succomber à la sieste de l'après-midi. Au contraire, à la moindre sensation de fatigue, ne pas hésiter à sortir prendre l'air, "cela peut tout simplement être d'aller acheter une baguette de pain, d'aller chercher son courrier à la boîte aux lettres", énumère Xavier Drouot. "Et puis on peut boire un peu de café, pas trop tard dans la journée, ou prendre des vitamines", ajoute-t-il.

Pour les enfants, les conseils sont un peu les mêmes : "on peut les fatiguer, leur permettre de se dépenser physiquement, mais pas trop tard dans la journée. Le cerveau met plusieurs heures à se détendre." 

Un sommeil fragile depuis un an 

Surtout que depuis l'année dernière, les confinements, couvre-feu et le télétravail ont déjà bien fragilisé notre sommeil. "Même ceux qui avait un sommeil à peu près correct on eu un sommeil encore plus fragile, et le changement d'heure va s'y ajouter."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess