Santé – Sciences

Charcuterie cancérigène : les défenseurs de la saucisse de Montbéliard répondent à l’OMS

Par Faustine Mauerhan, France Bleu Belfort-Montbéliard et France Bleu lundi 26 octobre 2015 à 17:15

La saucisse de Montbéliard trône en reine à la Maison Barbier de Pont-de-Roide
La saucisse de Montbéliard trône en reine à la Maison Barbier de Pont-de-Roide © Radio France - Rebecca Gil

Fracas chez les charcutiers depuis ce lundi matin. D’après l’OMS, l’abus de charcuterie provoquerait le cancer. En Franche-Comté, berceau de la saucisse de Morteau et de Montbéliard, l’information fait doucement rire les producteurs.

C’est une étude très sérieuse de l’Organisation Mondiale de la Santé qui le dit : la charcuterie serait cancérigène. D’après les experts même, manger une portion de 50 grammes de charcuterie tous les jours augmenterait de 18% les risques de développer un cancer colorectal. Comme le tabac et l’alcool le saucisson, la rosette et la saucisse de Montbéliard rentre donc au sommet du classement des agents cancérigènes.

"Les saucissons chinois peut-être mais pas nos saucisses franc-comtoises"

Loin de les inquiéter, l’information fait plutôt rire les bouchers charcutiers de le Franche-Comté, eux qui se sont battus des années pour obtenir une IGP, indication géographique de proximité. "Il y a bien d’autres choses qui empoissonnent les gens aujourd’hui", s’indigne Gérard Parisot l’un des organisateurs de la fête de la saucisse de Saint-Hippolyte. "C’est quand même une fabrication artisanale, qui respecte les règles d’un label, je ne vois pas pourquoi d’un seul coup elle empoisonnerait les gens."

"Nos saucisses ont des labels, preuve de qualité."

"Et depuis le temps qu’on en mange dans les fermes, rajoute le défenseur de la saucisse de Montbéliard, on le saurait si c’était mauvais. Et puis il ne faut pas confondre nos saucisses artisanales avec lesquelles il y a moins de danger qu’avec les saucisses industrielles fabriquées en Chine et dont on ne sait pas ce qu’il y a dedans."