Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

Charente : du glyphosate dans mes urines ?

-
Par , France Bleu La Rochelle

Une campagne de dépistage du glyphosate dans les urines va commencer en mars en Charente. C'est le collectif militant anti-OGM qui est à l'origine de cette opération. Les premiers prélèvements auront lieu le 16 mars, en présence d'un huissier. Une longue bataille juridique pourra alors débuter.

La campagne de prélèvements doit commencer le 16 septembre
La campagne de prélèvements doit commencer le 16 septembre © Maxppp - Claude Boyer / L'Indépendant

Tout est parti de l'expérience d'une demi-douzaine de militants anti-OGM et anti-pesticides en Ariège. Ils ont fait analyser leurs urines et, pour tous, les taux relevés son nettement supérieurs à la normale, qui est de 0,1 milligramme de glyphosate par litre. Même des consommateurs réguliers de produits bio dépassaient la norme requise. Une soixantaine de départements français, dont la Charente, se sont lancés dans cette opération "J'ai des pesticides dans mes urines, et toi ?". 

Réunion d'information vendredi soir

Les tubes collectés dans la région de Ruffec à la mi-mars, puis à Ruelle près d'Angoulême à la fin du mois, et dans la région de Cognac à proximité du vignoble courant avril, seront ensuite envoyés à un laboratoire spécialisé en Allemagne. Il en coûtera 135 euros par participant : 85 euros pour l'analyse, et 50 euros pour le transport et les frais de justice, qui seront pris en charge par le collectif organisateur. 

Une plainte sera ensuite déposée devant le Pôle de santé publique du tribunal de grande instance de Paris. En Charente, une cinquantaine de prélèvements sont espérés. Une réunion d'information sur ce sujet est prévue, vendredi soir à 18h, dans la salle des fêtes de Courcôme.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu