Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Charente et Charente-Maritime : peu de doses disponibles pour les personnes non-prioritaires

Par

Si en théorie, tous les Français de plus de 18 ans peuvent être vaccinés s'il reste des créneaux disponibles de la veille pour le lendemain, en pratique en Charente et Charente-Maritime, ce n'est pas pour tout de suite.

Théoriquement, tous les Français de plus de 18 ans peuvent être vaccinés du jour pour le lendemain s'il reste des rendez-vous disponibles. C'est plus compliqué dans la pratique. Théoriquement, tous les Français de plus de 18 ans peuvent être vaccinés du jour pour le lendemain s'il reste des rendez-vous disponibles. C'est plus compliqué dans la pratique.
Théoriquement, tous les Français de plus de 18 ans peuvent être vaccinés du jour pour le lendemain s'il reste des rendez-vous disponibles. C'est plus compliqué dans la pratique. © Radio France - Emmanuel Claverie

Tous les plus de 18 ans peuvent se faire vacciner, à une condition quand même : ils doivent réserver un créneau pour se faire piquer la veille pour le lendemain. L'objectif est d'être sûr qu'ils ne prennent pas la place des publics prioritaires. Ces publics prioritaires sont tous les Français de plus de 50 ans, ou ceux plus jeunes avec des comorbidités.  S'il y a beaucoup de place vacante dans différentes villes de France,  ce n'est pas le cas chez nous en Charente et Charente-Maritime. 

Publicité
Logo France Bleu

Ni en Charente, ni en Charente-Maritime

Dès le répondeur, quand on appelle les centres de vaccinations, on a souvent un message négatif :  "Les rendez-vous sont momentanément interrompus suite à un grand nombre  d'appels", explique la voix du répondeur du centre de vaccination de  Châteauneuf en Charente. À Angoulême, c'est pareil, tant qu'on n'est pas prioritaires, très peu de vaccination en vue.  "Nous, on a fixé les rendez-vous en avance donc là, on est complet  jusqu'au 14 juin", raconte une secrétaire du centre de vaccination de  l'hôpital d'Angoulême. Il peut y avoir des désistements, mais "c'est rare qu'on ait des désistements".

Côté Charente-Maritime ce n'est pas mieux pour le docteur Nadia baron, c'est la médecin-chef du centre de vaccination à l'espace Encan à La Rochelle. " L'agenda pour les rendez-vous est déjà bien rempli pour cette semaine et déjà pour la semaine prochaine", assure-t-elle. Il faut donc compter sur des désistements, mais là encore c'est très rare et il faut être rapide. L'option pour trouver une dose, c'est le site vitemadose.covidtrackeur.fr qui propose un onglet spécial pour les publics qui ne sont pas prioritaires. Sauf que pour l'instant, il n'y a aucun rendez-vous disponible en Charente-Maritime, et en Charente non plus.

Tributaires des doses de l'ARS

Les centres de vaccination sont aussi toujours tributaires des doses qu'ils reçoivent. Il y en a plus que les dernières semaines d'après Nadia Baron, la médecin-chef du centre de vaccination de l'espace Encan à la rochelle, mais pas de quoi ouvrir des créneaux aux personnes non-prioritaires.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu