Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Santé – Sciences

Charente-Maritime : un enfant de 6 ans victime d'un steak haché mal cuit

lundi 4 mars 2019 à 19:15 Par Marie-Laurence Dalle, France Bleu La Rochelle, France Bleu et France Bleu Gironde

Matthew, un enfant handicapé de 6 ans, qui vivait à Nancras en Charente-Maritime est décédé le 22 février 2019 après avoir été contaminé par une bactérie de la famille des Eschérichia Coli. Il l'a sans doute ingérée en mangeant un steak haché mal cuit. Sa maman veut alerter les consommateurs.

La chaleur tue la bactérie Eschérichia Coli (E.coli), d'où l'importance de cuire les steaks à coeur
La chaleur tue la bactérie Eschérichia Coli (E.coli), d'où l'importance de cuire les steaks à coeur © Maxppp - Jean-Blaise Hall

Nancras, France

Matthew était un enfant "plein de vie, très intelligent malgré son handicap" selon sa maman, Angélique Gervraud. Il est décédé le 22 février 2019 à l'hôpital des enfants de Bordeaux. Il était malade depuis plus d'un mois après avoir mangé début janvier 2019 un steak haché mal cuit, raconte sa maman dans une tribune publiée sur sa page Facebook. Cette charentaise-maritime veut alerter les consommateurs, et notamment ceux qui ont des enfants sur les dangers de la viande mal cuite. 

A l'origine de la contamination, une bactérie Eschérichia Coli 

C'est sans doute un steak haché mal cuit qui a contaminé Matthew, sa maman en est sûre. "Matthew ne mangeait que ça" explique-t-elle. Il en avait consommé la semaine précédent le déclenchement de la maladie, un SHU (Syndrome Hémolitique et Urémique). C'est une maladie rare en France, mais grave pour les enfants et les personnes âgées, les plus vulnérables : c'est la principale cause d'insuffisance rénale aiguë chez les enfants âgés de un mois à trois ans selon l'agence Santé Publique France. La bactérie s'attaque aux reins, 1 à 2% des enfants en décèdent, plus d'un tiers conserve des lésions rénales nécessitent un suivi médical régulier. 

Il faut savoir que les bactéries responsables de la contamination sont présentes dans les intestins de nombreux animaux, et sont éliminées par les selles. Elles contaminent ainsi l'environnement (eau, fumier, sol) et les aliments. C'est en mangeant ces aliments contaminés crus ou mal cuits, que les humains sont à leur tour contaminés. La viande de bœuf (hachée plus particulièrement), le lait ou les produits laitiers non pasteurisés, le jus de pomme, les  légumes crus ou l'eau non traitée sont les véhicules de la bactérie. 

Dans le cas de Matthew, l'absence d'autres cas ne permet pas d'agir : il en faudrait deux autres au même moment pour que l'institut de veille sanitaire réagisse. Les parents de l'enfants n'ayant pas gardé la boite des steaks avec le numéro du lot, il est de toute manière impossible de vérifier si la contamination provient des steaks, et de porter plainte.

Des conseils pour se protéger

La transmission de la maladie peut être évitée par des gestes simples, que conseille le site Santé Publique France : 

  • Bien cuire à cœur les viandes et surtout la viande hachée à plus de 65°C (Le ministère de la santé a publié une note à l'attention des professionnels de la restauration collective dès février 2007, avec l'apparition des premiers cas)
  • Eviter de donner du lai cru, et des fromages à base de lait cru aux jeunes enfants. Préférer les fromages à pâte pressée cuite ou pasteurisés
  • Se laver systématiquement les mains avant de cuisiner
  • Conserver séparément les aliments cuits et crus 
  • Consommer rapidement et bien réchauffés les restes alimentaires. 
  • Ne pas donner de l'eau non traitée aux enfants ou aux personnes âgées. 

En 2017, 164 cas de SHU ont été constatés sur des enfants de moins de 15 ans. Il y en a une centaine en général en France tous les ans.