Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Châteauroux : le service de chirurgie ambulatoire passe de 12 à 30 patients opérés par jour

samedi 8 décembre 2018 à 19:31 Par Aurore Richard, France Bleu Berry

L'unité de chirurgie ambulatoire de l'hôpital de Châteauroux-Le Blanc va bientôt pouvoir accueillir jusqu'à 30 patients en une journée. Les travaux d'agrandissement de ce service se sont terminés début octobre sur le site de Châteauroux.

Les séjours hospitaliers sont plus courts en chirurgie ambulatoire.
Les séjours hospitaliers sont plus courts en chirurgie ambulatoire. © Radio France - Aurore Richard

Châteauroux, France

Pour se faire opérer d'une hernie ou des amygdales, il suffit maintenant de rester une journée au maximum à l'hôpital de Châteauroux-Le Blanc. Les patients vont être de plus en plus nombreux à faire comme cela parce que l'unité de chirurgie ambulatoire a été agrandie à Châteauroux. La fin des travaux, c'était début octobre. 

L'hôpital souhaite en effet développer ce système de soins. "Cela représente actuellement _plus de 15% de notre activité_. On accueille 12 patients par jour [...], ce qui va changer, c'est que le service offre désormais une capacité de 20 lits, même si l'ouverture s'est faite sur 12 lits. La montée en charge sera progressive et il pourra recevoir jusqu'à 30 patients par jour", explique le responsable de l'unité, Gilbert Mouellet. 

Des patients qui participent plus à leur prise en charge

Ce système de soins permet des séjours hospitaliers plus courts. Un patient peut sortir au bout de quatre ou six heures. Pour Gilbert Mouellet, il y a un autre avantage pour le patient : "C'est une chirurgie où il est partie prenante du système. Ce ne sont plus des patients qui attendent allongés dans un lit que les choses se fassent, ils participent à cette prise en charge dès le début, dès la consultation avec le chirurgien", souligne le responsable.  

Les patients sont également acteurs lorsqu'ils rencontrent l'anesthésiste et l'infirmière. "Ils nous disent exactement quels sont leurs désirs, comment est-ce qu'ils pensent que les choses doivent se faire", indique Gilbert Mouellet. 

Actuellement, au sein de cette unité, il y a trois infirmières, trois aide-soignants et plusieurs agents. Cet effectif doit augmenter en fonction du nombre de patients.