Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les rues de Strasbourg sillonnées par la police

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : au moins quatre morts et 11 blessés

Santé – Sciences

Châteauroux : une vingtaine de manifestantes en "servante écarlate" pour défendre la maternité du Blanc

vendredi 28 septembre 2018 à 18:15 Par Aurore Richard, France Bleu Berry et France Bleu

Une vingtaine de femmes ont enfilé un costume issu de la série "La servante écarlate" pour défendre la maternité du Blanc, ce vendredi 28 septembre à Châteauroux. Elles ont manifesté en silence dans l'hôpital de Châteauroux.

Un centre périnatal pourrait voir le jour à la place de la maternité du Blanc.
Un centre périnatal pourrait voir le jour à la place de la maternité du Blanc. © Radio France - Aurore Richard

Châteauroux, France

L'Agence régionale de santé va remettre son rapport sur l'avenir de la maternité du Blanc ce lundi 1er octobre. Cela n'empêche pas le collectif "cpasdemainlaveille" de se mobiliser. Une vingtaine de femmes ont manifesté, en silence, autour de l'hôpital de Châteauroux dans l'après-midi de ce vendredi 28 septembre. Elles portaient des capes rouges et des bonnets blancs en référence à la série télé "La servante écarlate". Dans cette série, les hommes ont tous les pouvoirs et les femmes, aucun. Ce costume est le symbole des attaques faites aux corps des femmes et pour les manifestants, la fermeture de la maternité du Blanc est justement ressentie comme cela.

"On est habillé avec des soutanes rouges et des coiffes blanches comme les servantes dans la série "La servante écarlate", qui subissent des violences et c'est ça que l'on vient dénoncer. Quand elles sont obligées d'aller loin pour accoucher, c'est de la violence", explique Clémence du collectif "cpasdemainlaveille". 

"Violence", c'était aussi marqué sur le panneau d'Aurélie. "Le projet de construire une famille, c'est censé être quelque chose de joyeux et aujourd'hui, les femmes de la région du Blanc ne peuvent plus le vivre de cette manière parce qu'elles sont obligées de faire une heure de route pour aller accoucher. Cela peut potentiellement être dangereux pour elles", regrette Aurélie. 

Ces femmes ont défilé en silence dans la cour de l'hôpital de Châteauroux. "On ne dit rien, on a la tête baissée comme si on subissait quelque chose et ce que l'on subit, c'est la fermeture de la maternité", souligne Corinne. 

Elles ont tenté d'entrer dans l'hôpital mais la sécurité ne les a pas laissées entrer. Une cinquantaine d'élus de la Brenne se réunit d'ailleurs ce vendredi 28 septembre, dans la soirée, devant la sous-préfecture du Blanc pour demander, là aussi, la réouverture de la maternité.