Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Cher : prévoir la dépendance pour la retarder le plus possible

lundi 30 avril 2018 à 20:06 Par Michel Benoît, France Bleu Berry

La dépendance liée au vieillissement n'est pas une fatalité. Pour le prouver, un dispositif particulièrement novateur vient de se mettre en place dans le Cher (depuis le 16 avril).

45 % des plus de 60 ans présentent des critères de fragilité qui favorisent la dépendance, mais ces critères sont réversibles si on agit.
45 % des plus de 60 ans présentent des critères de fragilité qui favorisent la dépendance, mais ces critères sont réversibles si on agit. © Radio France - Michel Benoit

Cher, France

Une infirmière peut se rendre chez vous pour évaluer votre risque de dépendance à quatre ans, et une équipe médicale vous proposera un projet personnalisé de prévention. Le but, c'est de favoriser le maintien à domicile et de rester évidemment le plus longtemps possible en bonne santé chez vous. Il suffit de changer parfois quelques petites choses très simples dans votre vie. Les personnes de plus de 60 ans seront ciblées prioritairement.  

Le docteur Vianney Bréard, gériatre au centre hospitalier de Sancerre, coordinateur médical de l'équipe mobile gérontologique territoriale du Cher. - Radio France
Le docteur Vianney Bréard, gériatre au centre hospitalier de Sancerre, coordinateur médical de l'équipe mobile gérontologique territoriale du Cher. © Radio France - Michel Benoit

Cette infirmière vous propose un questionnaire et des tests destinés à évaluer votre risque de devenir dépendant. Il y a des signes qui ne trompent pas, explique le docteur, Vianney Bréard, médecin coordinateur du dispositif : "On évalue tout le système pour que la personne soit prise en charge dans sa globalité : elle-même et son environnement. Il faut changer de paradigme. La vieillesse n'est pas forcément un naufrage, n'en déplaise au général de Gaule." 

Les personnes de plus de 60 ans seront ciblées dans le département du Cher pour évaluer leur risque de dépendance et agir. - Radio France
Les personnes de plus de 60 ans seront ciblées dans le département du Cher pour évaluer leur risque de dépendance et agir. © Radio France - Michel Benoit

On peut agir contre la dépendance car certains certains critères sont réversibles. L'idée, c'est de définir le risque de fragilité qui va conduire à cette dépendance. On estime que 40 % des plus de 60 ans, présentent ces critères que nous décrit le docteur Bréard : " Il y a la perte de poids involontaire, 4 à 5 kilos sur un an ; la sensation suggestive d'être épuisé ; la baisse de force musculaire que l'on mesure avec un dynamomètre à la main dominante ; le ralentissement de la vitesse de marche et la sédentarité. "  Si une personne réunit trois de ces cinq critères, elle est particulièrement exposée à devenir dépendante dans les 4 ans qui suivent. Il faut donc intervenir. Cela peut passer par la modification de certains médicaments, par plus de marche, ou de vie sociale, revoir les repas. 

Les coordonnées de l'équipe mobile gérontologique territoriale du Cher. - Radio France
Les coordonnées de l'équipe mobile gérontologique territoriale du Cher. © Radio France - Michel Benoit

Des actions sont définies pour changer le cours des choses, en associant évidemment le médecin traitant qui reste la clef de voûte du dispositif : "Le problème, dans des départements comme les nôtres, c'est que de plus en plus de personnes âgées n'ont plus de médecin référent ! Evidemment, rien ne peut se faire sans lui, car le protocole sera mis en place avec lui et son patient." Le but est de proposer un projet personnalisé de prévention à 15.000 personnes dans le département. La dépendance et sa prévention sont un enjeu majeur de société. L'équipe mobile gérontologique territoriale du Cher est joignable au 02 48 48 47 51 ou emgt18@ch-bourges.fr