Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Chez les pompiers du Loiret, on note une baisse des interventions depuis le début du confinement

-
Par , France Bleu Orléans

Les pompiers du Loiret eux aussi sont en première ligne face à l'épidémie de coronavirus, des procédures sont en place pour tenter d'éviter des contaminations en transportant des malades vers les hôpitaux. En revanche, les autres interventions, confinement oblige, sont en baisse dans le Loiret

Les sapeurs-pompiers en intervention à Orléans (photo d'illustration).
Les sapeurs-pompiers en intervention à Orléans (photo d'illustration). © Radio France - Anne Oger

Le colonel Fuchs, le directeur du SDIS, le service départemental d'incendie et de secours du Loiret, note une baisse des sorties de ses pompiers, depuis le début du confinement, en ce qui concerne le secours aux personnes. 

"En moyenne on a 130 interventions par jour dans le Loiret. En début de semaine dernière, on était à 90 sorties en 24 heures, et à partir de mercredi, premier jour effectif de confinement, on est descendu à 75 interventions sur une journée. C'est une baisse de 30% et c'est très lié au fait que les gens restent chez eux"

Pas plus d'accidents domestiques liés au confinement

Le patron des pompiers du Loiret ne note pas, pour l'instant, d'interventions liées justement au confinement, ce que l'on peut redouter : pas plus d'accidents domestiques, pas plus de violences intra-familiales prises en charge par les pompiers. Mais il reste évidemment prudent : "on n'en est qu'au début du confinement, ça ne va peut-être pas durer" !

Son message se veut rassurant : "les loirétains s'inquiètent peut-être de notre capacité à intervenir, dans cette période difficile, mais aujourd'hui, partout dans le Loiret, _nous avons une bonne capacité de réponse opérationnelle_"

Nos volontaires sont confinés chez eux, donc ils se déclarent beaucoup plus disponibles

"C'est vrai sur les secteurs urbains où les pompiers sont postés [des pompiers professionnels, effectuant des gardes, NDLR], mais c'est vrai aussi en zone rurale, où nos volontaires nous signalent beaucoup plus de disponibilité. Tout simplement parce qu'eux aussi sont en télétravail et confinés".

Des sas de décontamination dans les centres de secours les plus exposés

Sur le plan de la prévention des contaminations, et des mesures de protection, le directeur du Service Départemental d'Incendie et de Secours, assure que les pompiers du Loiret savent faire : "on a déjà fait face à  des crises épidémiologiques (Ebola, H1N1), les procédures existent, nous les appliquons"

Le colonel Fuchs explique par exemple que les ambulances de secours à la personne, dans les centres de secours situés près des établissements hospitaliers où sont envoyés les malades du Covid 19, seront systématiquement équipés de sas de décontamination pour le véhicule et pour le personnel

"C'est déjà fait à la Source, près de l'hôpital d'Orléans, ce sera le cas à Fleury pour la clinique Oréliance, mais aussi à Pithiviers, Gien, et Montargis"

A ce jour le patron des pompiers du Loiret assure qu'il n'a pas été signalé dans ses effectifs de cas de contamination au coronavirus. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu