Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences
Dossier : Chiffre du jour

Chiffre du jour : 21 médecins recherchés en PACA

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Vaucluse

L'agence régionale de santé de PACA recherche 21 médecins, dont six en Vaucluse. Les praticiens retenus partageront leur temps entre l'exercice en libéral et l'hôpital. Le département compte 500 généralistes pour près de 563.000 habitants.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France - Philippe Thomas

Département Vaucluse, France

En région PACA, 21 postes de médecins sont à prendre. C’est l’ARS, l’agence régionale de santé qui publie cette offre, dans le cadre du dispositif national “400 médecins”. Elle propose deux types d’emplois différents. D'abord, des postes de médecins généralistes à cheval entre leurs consultations en cabinet et à l’hôpital. Puis des postes de médecins non pas en libéral, mais salariés, à la ville. 

En Vaucluse, quatre villes recherchent : Valréas, Orange, Cavaillon et Vaison-la-Romaine. Ainsi, à Orange, le médecin retenu partagera son temps entre le pôle gériatrie de l’hôpital et l’exercice de généraliste en libéral. À Cavaillon, c’est moitié aux urgences, moitié en cabinet. L'ARS leur garantit 5.500 euros brut par mois en plus de leur rémunération en libéral. 

Une piste pour lutter contre le manque de médecins  

L'ARS recherche des jeunes médecins tout juste diplômés qui n’ont pas encore trouvé où se lancer pour les postes mixtes. Elle souhaite des médecins déjà expérimentés soucieux de lutter contre les déserts médicaux pour les postes salariés. 

Mais tout cela n’est pas une solution magique au manque de médecins. Très souvent, France Bleu Vaucluse diffuse des reportages sur cette pénurie. En début de semaine, ce chiffre a fait la une : un généraliste sur deux refuse de nouveaux patients. La commune de Mérindol a même déployé une banderole à l’entrée du village pour trouver son bonheur. Dans le département, loin d’être le plus touché par la pénurie de médecins, on compte 500 généralistes pour près de 563.000 habitants.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu