Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Chiffre du jour : 240 euros économisés pendant le mois sans tabac si vous avez arrêté de fumer

vendredi 30 novembre 2018 à 6:28 Par Camille Labrousse, France Bleu Vaucluse

Le mois sans tabac s'achève en cette fin novembre. Au moins 240.000 personnes y ont officiellement participé. Vous fumiez un paquet par jour ? Vous avez économisé 240 euros.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France - Nathanael Charbonnier

Si vous êtes fumeur mais que vous n'avez pas profité du mois sans tabac, ce chiffre du jour va probablement vous donner envie d'écraser votre cigarette. Imaginons que vous fumez un paquet de 20 cigarettes par jour et que ce paquet coûte environ 8 euros. Si vous arrêtez de fumer pendant un mois, vous économisez 240 euros. Pendant une année, c'est 2.880 euros gagnés et en cinq ans, et c'est là que vous renoncez définitivement, c'est 14.400 euros.

Capture d'écran du site tabac-info-service.fr - Aucun(e)
Capture d'écran du site tabac-info-service.fr

La troisième édition du mois sans tabac est une réussite 

Au-delà de la carotte financière, si vous arrêtez pendant un mois, vous multipliez par cinq vos chances d'arrêter définitivement. C'est seulement au bout de 6 à 12 mois que vous commencerez à être libéré de l'accoutumance, et un ex-fumeur n'est jamais complètement libéré.  

En tout cas, le mois sans tabac est une réussite : 241.000 personnes se sont officiellement inscrites pour cette troisième édition, sans compter toutes celles qui se débrouillent de leur côté. Cette année l'accent a été mis sur les femmes puisque le nombre de fumeurs recule en France sauf chez les femmes d'âge mûr.